Human Village - information autrement
 
Histoire
 
Brève histoire du premier chemin de fer de Djibouti à Addis Abeba
par Simon Imbert-Vier, janvier 2017 (Human Village 29).

Au moment où la nouvelle ligne est inaugurée, retour sur un chemin de fer qui a participé à la structuration des économies, des sociétés et des espaces djiboutiens et éthiopiens depuis le début du XXe siècle.

 
Du Ghoubbet au lac ’Assal, histoire d’une limite
par Simon Imbert-Vier, novembre 2016 (Human Village 28).

Inventée en 1928, la limite entre les circonscriptions de Dikhil et Tadjourah portait alors un enjeu principal : le contrôle des pistes caravanières et de la route du sel.

 
De Bernard à Afambo, la conquête du territoire djiboutien
par Simon Imbert-Vier, septembre 2015 (Human Village 25).

Histoire de la conquête de l’ouest djiboutien entre 1927 et 1943, et de la fixation consécutive de la frontière ethio-djiboutienne entre 1944 et 1955 qui limite ses résultats.

 
Retour sur Douméra
par Simon Imbert-Vier, septembre 2013 (Human Village 21).

Une perspective historique sur le conflit autour de Douméra, à la frontière littorale entre l’Érythrée et Djibouti.

 
Le Barrage de Djibouti et la djiboutienneté

Le Barrage érigé autour de la presqu’île de Djibouti entre 1966 et 1982 a marqué les espaces et les imaginaires djiboutiens. Instauré officiellement pour empêcher une immigration qualifiée de « somalie » et assurer le maintien de la souveraineté française sur le territoire, il n’a empêché ni la population de la ville de tripler ni le pays d’accéder à l’indépendance.

 
Le statut de l’indigénat en Côte française des Somalis (1887-1981)

L’« indigénat » est une juridiction pénale d’exception et discriminatoire imposée à une partie des habitants des colonies à des fins de répression politique, mais aussi des procédures civiles, en particulier un système d’identification, qui perdurent au-delà des indépendances.

 
Abourma : un livre ouvert sur le passé de Djibouti
par Benoît Poisblaud, janvier 2012 (Human Village 19).

Cet ensemble de 930 panneaux gravés sur 1500 mètres de falaises forme le plus vaste site rupestre de la République de Djibouti, voire d’Afrique de l’Est.

 
En aparté : Roger Joussaume

Roger Joussaume, directeur de recherches émérite au CNRS, spécialiste de l’art rupestre, explore depuis 30 ans la République de Djibouti. Il fait le point sur nos connaissances et détaille les actions à entreprendre pour la sauvegarde et la mise en valeur de ce patrimoine.

 
Des éléphants à Djibouti !

On savait depuis longtemps qu’il existait des éléphants dans toute l’Afrique orientale, en Ethiopie, au Kénya, en Ouganda et en Tanzanie, mais de là à en découvrir à Djibouti… Entretien avec Jean Chavaillon, ancien directeur de la mission archéologique et paléontologique, et Arlette Berthelet, diplômée de l’Ecole pratique des hautes études.

 
Dans le Gobaad : des origines de l’Homme au seuil de l’histoire...
par Xavier Gutherz, janvier 2012 (Human Village 19).

Histoire de la région du Gobaad et de son peuplement au regard des découvertes archéologiques.

 
Les origines de la nationalité par attribution à Djibouti
par Simon Imbert-Vier, janvier 2012 (Human Village 19).

Les modalités d’accès à la nationalité à la naissance évoluent depuis la Seconde Guerre mondiale entre droit du sol et droit du sang à Djibouti.

 
Clochette (Henri, Nicolas)
par Lukian Prijac, septembre 2011 (Human Village 18).

Militaire et administrateur colonial français (Nancy, 4 février 1861-Goré, Ethiopie, 1897), il est sept ans (1885-1892) à Obock comme agent des affaires indigènes et commandant d’armes. En Éthiopie en 1895, il meurt en essayant de rejoindre Marchand vers Fachoda.

 
Joseph Vitalien. Un médecin antillais fondateur de l’hôpital Peltier
par Lukian Prijac, septembre 2011 (Human Village 18).

Médecin français né en Guadeloupe en 1866 et décédé à Paris en 1938. Arrive à Djibouti en 1899, puis en Éthiopie de 1902 à 1914 où il construit des hôpitaux. Il sert d’intermédiaire lors de la constitution de la Compagnie du chemin de fer franco-éthiopien en 1908.

 
Nécessité d’un dictionnaire biographique de Djibouti
par Lukian Prijac, septembre 2011 (Human Village 18).

Depuis des années, dans tous les travaux à caractères historiques mais pas seulement, qui sortent sur Djibouti et sa région, sous quelques formes que ce soit (article, ouvrage), une foule de personnages surgissent du fond des âges. Des personnages qui ne sont que des noms, sans physique ni profondeur.

 
Des frontières et des hommes, quels enjeux ?

Impensé auparavant, le territoire djiboutien est construit idéologiquement et concrètement à partir de la fin du XIXe siècle. Cette construction sociale et politique est bien un processus historique qui n’a pas été sans impact sur ses habitants.

 
Archivistes sans frontières
juin 2011 (Human Village 16).

ASF a effectué plusieurs missions en Éthiopie pour œuvrer à la préservation des archives de la Compagnie du chemin de fer djiboutp-éthiopien. Vincent Bouat et Laurent Ducol, membres de l’association, étaient présents au colloque pour présenter leur travail et reconnaître les archives ferroviaire à Djibouti. Des archives, pourquoi faire et comment les conserver ? Explications.

 
Histoire de Djibouti et de sa région, projets et enjeux

Colloque international qui s’est tenu les 26 et 27 avril 2011 à l’université de Djibouti. Entretiens avec des intervenants sur les enjeux de cette rencontre.

 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |