Human Village - information autrement
 
Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes
par Ilwad Elmi Mohamed, novembre 2018 (Human Village 34).
 

L’Union européenne, le ministère de la Femme et de la Famille et le Danish Refugee Council lancent une campagne de 16 jours.

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, la ministre de la Femme et de la Famille, Moumina Houmed Hassan, l’ambassadeur de l’Union européenne à Djibouti, Adam Kulach, la vice-présidente de l’Union nationale des femmes djiboutiennes (UNFD), Hasna Houmed Bilil et le représentant du Danish Refugee Council (DRC), Stan Rakotoarison ont lancé une campagne de 16 jours pour « mettre fin aux violences basées sur le genre dans le monde du travail ». Cette journée de mobilisation a été également l’occasion de rappeler le projet pour la " lutte contre les violences basées sur le genre et la protection des droits des femmes et des enfants dans les camps de réfugiés d’Ali Addeh, de Holl-Holl et de Markazi et des communautés de réfugiés urbains", financé par l’Union Européenne et géré par le DRC et l’UNFD. Ce projet de 36 mois et financé exclusivement par l’Union Européenne à hauteur de 500,000 Euros soit plus de 100 millions de francs Djibouti.


Lors de la cérémonie de ce matin au siège de l’UNFD, Adam Kulach a rappelé que « la situation des femmes à Djibouti a évolué ces dernières années, Djibouti étant signataire de toutes les grandes conventions des droits de l’homme, y compris, la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) ». Il a également rappelé que « que la place et le rôle des hommes dans cette campagne nationale est primordiale pour qu’il y ait un véritable changement durable », en ajoutant qu’« il s’agit ici de nous concerter et de réfléchir sur les moyens et les solutions à mettre en place pour améliorer le quotidien des femmes. »

La promotion des droits humains, et surtout des droits des groupes vulnérables est une priorité pour l’Union européenne. Dans la coopération pour un développement durable, l’Union européenne base les interventions sur les droits humains afin que les groupes les plus vulnérables puissent en profiter. Le principe est d’intégrer et d’inclure ces groupes ; soit de manière transversale dans tous les projets financés par l’UE, soit avec des projets spécifiques comme le projet actuel.

Les projets de l’Union européenne visent à protéger l’intégrité physique et psychologique des femmes et des enfants et de prévenir et réduire la violence sexuelle et la violence basées sur le genre, à travers des activités comme la mise en place d’une structure communautaire, la sensibilisation et la formation. Les bénéficiaires sont les femmes et les enfants dans les communautés réfugiées, deux groupes très vulnérables et à risque d’être victimes de la violence sexuelle et autres pratiques néfastes.

L’Union européenne a également soutenu de nombreux projets, dans cette même optique, à travers notamment :
- Des subventions à l’Association des femmes de Tadjourah depuis 2011 pour des projets visant à améliorer les conditions de vie des femmes en sensibilisant les acteurs locaux aux mutilations génitales féminines ;
- Une subvention à l’ADEFP pour la lutte contre les violations des droits des femmes vulnérables à Djibouti à travers la mise en place d’un programme de sensibilisation et de formation aux femmes en prison, aux femmes handicapées, aux travailleuses du sexe ainsi qu’aux femmes séropositives ;
- Une étude sur la condition des femmes dans le milieu rural et périurbain djiboutien et à leur accès aux services socioéconomiques, menée avec l’ONG Paix et Lait.

Ilwad Elmi

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Protection des enfants vulnérables
 
Formation sur les droits des enfants migrants
 
L’UE et les populations les plus démunies
 
Crime insupportable à Ali Sabieh
 
MGF : plaidoiries pour la fin d’un fléau psycho-socio-culturel
 
Le sida, une maladie oubliée à Djibouti
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |