Human Village - information autrement
 
Somtel gagne la bataille pour le contrôle de l’internet au Somaliland
par Mahdi A., mars 2020 (Human Village 38).
 

Comme dit l’adage, la loi du plus fort est toujours la meilleure !

Selon une information rapportée par le média somalophone Caasimada online [1], le parlement somalilandais réuni samedi dernier, 7 février, a adopté une loi détricotant une précédente de 2009, qui accordait l’exclusivité de la fourniture de l’internet pour 25 ans à la compagnie Somcable dont le richissime propriétaire, Mohamed Said Guedi, est de nationalité djiboutienne. La nouvelle législation revient sur ce monopole et libéralise le secteur de l’internet. Cette décision éminemment politique – mais aussi de gros sous - met un point final à la controverse entre Djibouti et la Somaliland à la suite de la tentative d’amerrissage du câble sous-marin de dernière génération DARE à Berbera. Bien évidemment, ce retournement de situation, fait les affaires de la société concurrente Somtel – qui appartient au puissant groupe financier Dahabshiil, également actif à Djibouti au travers de la joint-venture East Africa Bank – qui participe à hauteur de 11% au consortium DARE.

« La Chambre des représentants du Somaliland a examiné samedi la loi sur les télécommunications du Somaliland, qui semble avoir ouvert la voie à l’accès à Internet de Djibouti via Berbera. Le conseil a suspendu l’exclusivité pour l’approvisionnement de Somcable en câbles à fibres optiques. Le gouvernement du Somaliland avait conclu par le passé un accord avec Somcable, qui octroyait à l’entreprise le monopole au Somaliland pour une durée de 25 ans. L’accord, annulé par le parlement, ouvre la voie à l’amerrissage du câble DARE du gouvernement djiboutien, auquel le gouvernement de Bihi s’est fermement opposé à ce sujet. […] La nouvelle loi sur les communications permet à toute entreprise d’importer des câbles à fibres optiques au Somaliland, auparavant connectés à une seule entreprise. L’opportunité profitera également grandement au gouvernement de Djibouti, qui a établi une connexion Internet à Berbera, avec la participation de citoyens du Somaliland. » [2].

Mahdi A.

N.B : Ajout du 10 mars 2020
Selon des éléments consultés par notre rédaction, le groupe Hormuud Telecom a manifesté son vif intérêt d’intégrer le capital du consortium Dare 1. Cette requête a été accueillie avec bienveillance par la direction de Djibouti Telecom, une correspondance en date d’hier, lundi 9 mars, référencée HRL/113/2020 s’en félicite et invite par ailleurs les responsables de Hormuud Telecom, à Djibouti, le 15 mars, pour discuter des termes de cette association.


 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
En aparté avec… Arnaud Guillois
 
Hayat Al-Baidhani voudrait obtenir l’asile au Canada
 
Djibouti et la France : un partenariat stratégique fait pour durer
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |