Human Village - information autrement
 
Pluies diluviennes et paralysie de la capitale
par Mahdi A., novembre 2019 (Human Village 37).
 

Des pluies diluviennes se sont abattues sur la République de Djibouti, causant d’impressionnantes inondations et de sérieux dégâts matériels..
Les fortes précipitations enregistrées ces trois derniers jours ont entrainé des crues des cours d’eau, inondant les habitations, les infrastructures et le réseau routier. A Balbala, une famille de cinq personnes a trouvé la mort dans l’effondrement de son logement dans les premières heures de la matinée du jeudi 21. Le père de famille après avoir été secouru et conduit en soins intensifs, n’a malheureusement pu être sauvé ; il est décédé vers cinq heures ce matin, samedi 23
Si la protection civile et l’armée sont intervenues, évacuant par exemple les habitants piégées par la soudaine montée des eaux, de nombreux citoyens regrettent la faiblesse des moyens disponibles pour secourir les victimes. C’est ainsi que l’intervention des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDJ) dès le vendredi 22, en particulier au quartier 7 et à Arhiba pour soutenir les secours djiboutiens, a été très appréciée par les habitants. La solidarité s’organise pour venir en aide aux sinistrés avec la collecte de produits alimentaire, de vêtements, de couvertures… Les plus touchés ont été relogés au sein d’établissements scolaires et de CDCs réquistionnés par les services du plan Orsec. Le Menfop signale en conséquence qu’« en raison des intempéries […], les établissements scolaires et les centres de formation professionnelle seront fermés du dimanche 24 novembre au jeudi 28 novembre inclu ».
Le préfet de la région d’Arta demande « aux automobilistes se déplaçant vers Arta ville de faire preuve de beaucoup de vigilance et de prudence en raison des forts brouillards […] et des risques de chute des rochers des falaises […] ».
La route Balho-Tadjourah, inaugurée au début de ce mois et qui a couté 156 millions de dollars, n’a pas été épargnée. Elle est fortement endommagée par les torrents causés par la pluie et la montée des eaux de l’oued (voir les photos ci-dessous). Les activités portuaires seraient en outre complètement à l’arrêt.
D’après l’estimation présentée dans un tweet du ministre de l’Économie et des finances, Ilyas Moussa Dawaleh, la mise à niveau de l’assainissement de la capitale nécessiterait 300 millions d’euros de travaux. Autant dire que l’embellie n’est pas pour demain…

De nombreuses rues se sont retrouvées sous plusieurs dizaines de centimètres d’eau
En ce troisième jour de pluie, tout un chacun pouvait faire le constat que, saturés, les égouts étaient incapables d’évacuer le trop-plein d’eau. Les canalisations sont bouchées ou partiellement entravées, ce qui a engendré des débordements dans les rues. Les routes sont encombrées et très partiellement praticables. Les opérations d’évacuation des eaux pour libérer les voies se poursuivent sans interruption. L’évacuation de ces torrents d’eau se fait difficilement. Les nouveaux quartiers, y compris le très cossu Haramous, n’ont pas été épargnés, en raison de l’absence totale de réseau de collecte et d’évacuation des eaux de pluie... Heureusement que le ridicule ne tue pas !

Selon les relevés de la météorologie nationale, il est tombé ce matin samedi 23, à Arta 20 mm, Djibouti-ville 155 mm, Wea 15 mm, Damerjog 54 mm, Goubetto 38 mm, Tadjourah 100 mm, Day 100 mm, Ali Sabieh 27 mm, Holl Holl 21 mm, Ali Addeh 25 mm, Dasbio 35 mm, Gastir 31 mm, Guellileh 10 mm, Kabah-kabah 30 mm, Doudouballaleh 7 mm, Assamo 32 mm.

Mahdi A.

Photos, Hani Khiyari

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Je quitte Djibouti le cœur serré
 
Trois journalistes suspendus pour une photo
 
Prix annuel de la presse djiboutienne
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |