Human Village - information autrement
 
Visite du président de la République à Pékin
septembre 2018 (Human Village 34).
 

Le président de la République, Ismail Omar Guelleh, est arrivé aujourd’hui, dimanche 2 septembre, à Pékin, la capitale chinoise où, aux côtés d’une cinquantaine d’autres chefs d’État et de gouvernement d’Afrique et du président chinois, Xi Jinping, il prendra part, du 3 au 5 septembre 2018, au 3e Forum Chine-Afrique sur la coopération [1].
Ce forum est important à plus d’un titre. Tout d’abord parce qu’il intervient alors que les deux parties se trouvent à un tournant de leur histoire commune. La Chine et l’Afrique viennent effectivement, avec succès, à bout du défi de très grande envergure : mettre en place des relations de coopération placées sous le signe de l’amitié sincère, de l’égalité et du respect réciproque d’une part, et des rapports économiques guidés par la seule recherche de partenariats gagnant-gagnant d’autre part.
Le tournant en question pour les deux parties aujourd’hui c’est, à la suite de ce succès, d’imaginer ensemble le socle d’une alliance durable et irréversible.
Cela demande de dépasser des échanges entre la Chine et l’Afrique administrés seulement au niveau des seules élites, notamment politiques, des deux parties et que les partenariats économiques ne soient pas nécessairement sous la houlette des dirigeants des deux parties.
Ce dont il est désormais question pour la Chine et l’Afrique, c’est de créer ensemble des projets inclusifs de solidarité et de profits qui ont vocation à lier pour toujours la destinée de leurs peuples. La collaboration autour de la lutte contre le chômage, de l’industrialisation, du transfert de compétences et de technologies, de l’exploitation énergétique, constituent, pour ne citer que ces quelques secteurs, des pôles de coopération ayant haute incidence sur la vie des populations et donc, à même de servir de socle à l’affirmation d’une solidarité et complémentarité durable entre les deux parties.
Dans le prolongement de cette logique, la promotion de la Chine-Afrique ne peut donc se faire sans un plus fort engagement des milieux d’affaires des deux parties. C’est d’ailleurs pour cette raison que le 3e Forum Chine Afrique sur la coopération comprend toute une série de réunions officielles pour les
communautés d’affaires des deux parties.
Preuve de l’intérêt majeur porté à la réalisation d’une plus grande implication des communautés d’affaires dans la promotion Chine-Afrique, Ismaïl Omar Guelleh prendra part à la réunion qui leur est dévolue dans le cadre de ce forum. Porte-voix de l’ensemble de l’Afrique de l’Est, il prononcera un discours devant les opérateurs privés d’Afrique et de Chine. Le milieu d’affaires djiboutien sera largement représenté dans cette réunion, notamment par le président de la Chambre internationale de commerce de Djibouti, Youssouf Moussa Dawaleh, et plusieurs autres figures de proue du secteur privé de notre pays.

Le président de la République est accompagné de plusieurs membres du gouvernement dans le cadre de ce déplacement en Chine, dont le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mahamoud Ali Youssouf, le ministre auprès de la Présidence, chargé des Investissements, Ali Guelleh Aboubaker, le ministre de l’Economie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh et le ministre de l’Énergie, chargé des Ressources naturelles, Yonis Ali Guedi.
Le directeur général d’Electricité de Djibouti (EDD), Djama Ali Guelleh, le président de l’Autorité des ports et des zones franches de Djibouti (APZFD), Aboubaker Omar Hadi, et le directeur de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANPI), Mahdi Darar Obsieh, font également partie de la délégation accompagnant le président de la République.
A noter aussi la présence, au sein de la délégation conduite par le chef de l’État à Pékin, de l’ambassadeur de la République de Djibouti auprès de la
République populaire de Chine, Abdallah Abdillahi Miguil.

Entretiens à Pékin (ajout du 3 septembre)

Ismail Omar Guelleh, s’est entretenu aujourd’hui dimanche en fin d’après-midi, au Grand Palais du Peuple de Pékin, avec son homologue chinois, Xi Jinping. Les voies et moyens d’approfondir les relations déjà privilégiées entre les deux pays et les deux peuples ont été au centre de ces discussions. Les échanges ont particulièrement été axés sur les procédés susceptibles de générer une rentabilisation maximale des grands projets de développement autour desquels les deux parties collaborent déjà.
L’entretien permit également d’évaluer les avancées enregistrées dans les relations entre les deux pays depuis que, suite à la visite officielle du président djiboutien en Chine en novembre 2017, les deux nations avaient redéfini la nature de leurs relations, de rapports ordinaires d’amitié et de coopération à un partenariat stratégique.
Au cours de cette audience, le Président de la République et son homologue chinois se sont mutuellement réitérés leurs volontés respectives d’oeuvrer toujours au renforcement du niveau d’échange et de collaboration entre leurs deux pays et leurs deux peuples.
Si le chef de l’État djiboutien s’est réjoui de l’engagement manifeste dont fait preuve la Chine pour accompagner notre pays dans la voie du développement durable, le président Xi Jinping a quant à lui fait état du sentiment de reconnaissance vis-à-vis de Djibouti qui anime son pays.
La rencontre entre le président djiboutien et son homologue chinois a débouché sur une série nouvelle d’accords entre les deux pays.
Le premier établit que Djibouti sera intégré au grand projet économique de la Chine intitulé la nouvelle route de la soie, un ensemble d’itinéraires et de connexion censé garantir le rayonnement économique de la Chine à l’échelle planétaire.
Le second a trait à un don de 100 millions de yuans au profit de Djibouti, visant à soutenir les grands projets de développement à Djibouti.
Le troisième porte quant à lui sur un accord relatif à la collaboration entre les deux parties dans le domaine de la lutte contre le chômage et la construction de logements. Cet accord prévoit concrètement la réalisation d’un centre de formation professionnelle au sein de la nouvelle zone franche de Djibouti qui sera entièrement équipée par la Chine, et la réalisation d’un lot chinois de 500 maisons au profit de notre pays.
Le quatrième accord a enfin trait à la lutte contre l’insécurité alimentaire. C’est le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mahamoud Ali Youssouf, qui a paraphé cette série d’accords pour la partie djiboutienne.

A l’issue de sa rencontre avec son homologue chinois, Ismaïl Omar Guelleh s’est entretenu avec le vice Premier ministre chinois, Han Zheng, en charge des questions relatives à la planification, à l’évaluation des projets et la conception des réformes publiques et stratégiques au sein du gouvernement chinois. Il a surtout été question pour le président de la République d’aborder les modalités d’initiation de partenariats efficients entre les deux pays dans le domaine de transfert de compétences et d’expériences qui ont trait à la gestion des projets, notamment au sein des grands établissements publics.
Dans le cadre du volet bilatéral de l’actuelle mission du président de la République en Chine, Ismaïl Omar Guelleh eut également une audience de travail avec le ministre du département international du Parti communiste chinois, Song Tao. Avec cet autre membre du gouvernement chinois, le chef de l’État a particulièrement abordé des questions ayant trait à la réalisation d’une plus grande collaboration entre les deux pays dans le domaine de la formation professionnelle, notamment au profit des jeunes. Il a également souhaité l’instauration d’une coopération plus soutenue entre les deux parties dans l’échange d’expériences et d’expériences dans le domaine de la lutte contre le chômage et la pauvreté.

Le président a également eu un entretien avec son homologue rwandais, Paul Kagamé, actuellement en charge de la présidence tournante de la commission de l’Union africaine. Les relations d’amitié et de coopération entre les deux pays et les deux peuples, ainsi que l’évolution des partenariats stratégiques que les deux nations entretiennent depuis quelques années sous la houlette conjointe de leur leader respectif, ont longuement été abordés. Les discussions ont ensuite été étendues à des sujets d’intérêts communs dont les principales problématiques à l’ordre du jour en Afrique de l’Est. La situation dans la Corne de l’Afrique a elle aussi été évoquée au cours de cette rencontre. Les dernières évolutions en faveur de la paix et de la stabilité et la nécessité d’un climat inclusif et général de détente pour toute la région ont été au cœur de ces discussions.

Sources : communiqués de la présidence de la République.

Voir aussi : Visite d’Ismaïl Omar Guelleh en Chine en novembre 2017.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
En aparté avec… Christophe Guilhou
 
Dévaluation du prix de la vie, déperdition du sens de la mort
 
France, Djibouti, Chine : des stratégies surtout militaires
 
He Liehui, un partenaire providentiel
 
France, Djibouti, Chine : des stratégies surtout militaires
 
En aparté avec… Ilyas Moussa Dawaleh
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |