Human Village - information autrement
 
Amélioration de l’accès à l’eau potable
 

Atelier de lancement des activités du projet d’appui à la dynamique locale pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable et l’hygiène dans les sous-préfectures.


Piloté par l’association SOS Sahel en accord avec la politique sectorielle de l’eau du gouvernement djiboutien représenté par la direction de l’hydraulique rurale du ministère de l’Agriculture, ce projet a été lancé dans le cadre d’un appel à proposition pour une intervention à Djibouti de la société civile en faveur de l’accès à l’eau, d’une maîtrise responsable de l’eau ainsi que de l’assainissement liquide et solide en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations les plus vulnérables. Le financement de l’Union européenne s’élève à 76 millions de francs Djibouti.
Le projet constitue une intervention pilote qui a pour but de poser les bases d’une action à plus long terme et à plus grande échelle, dans un contexte où la maîtrise d’ouvrage est peu appropriée par les acteurs locaux. Cette action permettra à SOS Sahel et ses partenaires locaux d’enrichir les orientations de futurs programmes d’accès à l’eau et en particulier le programme d’accès à l’eau potable et à l’assainissement en milieu rural à l’horizon 2030 financé par la BAD.
Les activités ont pour but l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à la promotion de de l’hygiène dans quatre localités de trois régions de Djibouti qui comptent plus de 20 000 habitants : Good-Awo (2500 habitants) et Galilé (3600 habitants) situés dans la région d’Ali Sabieh, Ghalamo (3150 habitants) située dans la région de Dikhil et enfin Randa (11 410 habitants) dans la région de Tadjourah.
L’ambassadeur de l’Union européenne à Djibouti, M. Adam Kulach, a souligné dans son discours l’importance vitale de ce projet pour les populations de ces localités. En effet l’accès à l’eau potable et l’hygiène est l’un des sept piliers des Objectifs du millénaire pour le développement ; assurer un environnement durable est un des secteurs clés de la coopération Djibouti/UE.
Les actions de trois associations locales – Association des jeunes du village d’Assamo, La Caravane de développement de Gobaad et Futur de Randa –avec l’expertise de SOS Sahel et les soutiens institutionnels, permettront de valoriser et d’encourager la dynamique locale rurale existante en favorisant la gestion participative et coordonnée de la gestion l’eau. Dans un deuxième temps, il s’agira d’augmenter et valoriser les capacités d’approvisionnement via de petits réseaux d’adduction d’eau potable. Et enfin, le dernier objectif sera de permettre aux bénéficiaires de devenir indépendants et autonomes en enrichissant durablement leurs connaissances et pratiques en matière d’hygiène liée à l’eau.

Ilwad Elmi  

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
L’Union européenne contribue à la protection des droits à Ali-Addeh
 
Les marins italiens rendent visite aux écoliers de Djibouti
 
Manifestation de solidarité des forces navales européennes
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |