Human Village - information autrement
 
Au refuge Décan, un fauve attaque des visiteurs
par Mahdi A., janvier 2017 (Human Village 29).
 

Un triste événement s’est produit ce matin, mercredi 11 janvier, au zoo Décan à Doudda. Un lion après s’être échappé de son enclos a tué une jeune femme, accompagnatrice d’un groupe scolaire en visite, et blessés deux jeunes enfants âgés tous deux de sept ans, selon la Radio Télévision de Djibouti. Les jeunes enfants ont été hospitalisés à l’hôpital général Peltier et seraient entre la vie et la mort [1].
Selon les premiers éléments de l’enquête, le fauve se serait échappé de son enclos. Une enquête a été ouverte afin de déterminer si l’incident aurait pu être évité et devra établir les circonstances exactes de l’accident. C’est la première fois qu’un tel incident se produit au zoo Décan, qui a été provisoirement fermé par le préfet de la région d’Arta. L’enquête aura à déterminer si des manquements graves de sécurité ont pu se produire et si des contrôles internes au zoo ont eu lieu pour veiller à la sécurité des visiteurs.

Les deux lions du zoo de Décan avaient été offerts à la République de Djibouti le 24 octobre 2010 [2], et le gouvernement en avait confié la garde au refuge des animaux.


L’association Décan a été créée en 2001 par son président actuel, le vétérinaire Bernard Lafrance, djiboutien d’adoption installé dans le pays depuis 1995, ami de la nature et des animaux. Il a créé l’association après avoir été « alerté par le nombre de saisies d’espèces protégées effectuées par la police chez les particuliers et les restaurateurs » [3].

Ce qui est arrivé ce matin est une tragédie, un triste accident. Espérant que ce malheureux événement n’entamera en rien l’engagement de celui qui s’est donné pour mission de créer un lieu de paix pour les animaux, un lieu de connaissances, de découvertes et d‘échanges pour nos enfants, pour les amener à mieux comprendre la faune et la flore qui nous entoure. Décan, c’est le seul refuge pour animaux de notre pays, et une réserve naturelle à préserver.

Mahdi A.


[1L’un des enfants est malheureusement décédé ensuite.

[3Armées d’aujourd’hui, février 2008, voir sur le site de l’association.

 
Commentaires
Au refuge Décan, un fauve attaque des visiteurs
Le 13 janvier 2017, par AWALEH.

Bonjour,
Je suis parti visiter plusieurs fois au refuge DECAN en compagnie avec des collègues et amis des FFDJ.
Je trouve que le grillage n’est pas très sécurisé surtout les lions et les panthères et qui sont les animaux les plus dangereux s’il y’a un échappement.


Au refuge Décan, un fauve attaque des visiteurs
Le 16 janvier 2017, par Michel VELY.

Bonjour
Je suis profondément attristé par cet événement terrible. Ma pensée va aux victimes et à leurs familles Toutes mes condoléances. J’apporte mon soutien sans faille au Dt Lafrance qui est une personnes remarquable et à toute l’équipe DECAN. Je souhaite que et événement ne vienne pas interrompre cette belle aventure. Tous méritent notre soutien moral et financier et bien sûr notre respect

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Les îles Moucha… paradis perdu ?
 
Changement climatique, secteurs de l’énergie et de l’eau
 
Un cri pour sauver la faune sous-marine de la pêche au chalut
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |