Human Village - information autrement
 
Éditorial n° 22 : Human Village en ligne
par Mahdi A., janvier 2015 (Human Village 22).
 

Human Village a sauté le pas… Nous sommes passés au numérique !

Une évolution qui répond d’abord à un souci de modernité mais également à des impératifs d’ordre technique et financier. Il nous a semblé que c’était le bon moment pour tourner une page, d’en ouvrir une autre autrement. Ce choix trouve aussi sa justification dans les mutations sociétales, à un moment où notre société et plus particulièrement notre jeunesse utilise de plus en plus les réseaux sociaux pour communiquer et que la plupart de nos concitoyens qui possèdent un téléphone portable aujourd’hui ont un smartphone : nous avons voulu prendre le pari que demain la lecture de la presse sera numérique, elle risque d’être le mode de lecture privilégié pour s’informer…
L’absence de contrainte en termes de présentation, d’autonomie et de stockage sur Internet a fini par nous convaincre, puisqu’il nous permet de pouvoir être présent sur le réseau, donc proche de nos lecteurs de présenter et de diffuser nos idées avec des moyens peu considérables. Un ordinateur, des logiciels adéquats et une connexion haut débit suffisent pour mettre en ligne les dernières nouvelles, des informations essentielles, et les points de vue et commentaires de nos lecteurs et lectrices ou d’observateurs avisés de la cité.
Ce nouveau format nous permettra également de proposer une gamme plus riche, plus diversifiée de sujets d’actualités, à l’inverse de la version papier. L’information que nous mettons en ligne sera donc plus à jour, parfois plus complète, puisque le son et la vidéo feront leurs apparitions comme outils de diffusion de l’information.
Que les petites mains qui ont permis cette migration du papier au numérique en soit à jamais remerciées : je pense tout particulièrement à notre ami, et contributeur régulier, Simon Imbert-Vier.
Le site en l’état n’est pas finalisé, quelques ajustements restent à opérer, comme la mise en ligne de rubriques supplémentaires qui complèteront celles existantes, une centaine d’articles supplémentaires tirés d’éditions précédentes seront également progressivement ajoutés au site.
Grande nouveauté par rapport à l’édition papier d’Human Village, qui fonctionnait principalement dans une logique verticale et descendante, et ne permettait que marginalement la réaction et la participation de nos lecteurs : cette nouvelle formule veut se positionner clairement comme un quotidien électronique participatif, avec ce que cela suppose comme responsabilité en matière éditoriale.
Nous fonctionnons donc comme un média classique : vérifier l’information, vérifier les sources, éviter la diffamation, veiller au respect de la vie privée et de l’intimité de chacun. De ces principes, nous voulons en faire un « sacerdoce » !
Avec ce nouveau format nous souhaitons vous encourager à jouer un rôle actif dans le processus de collecte, de transmission, d’analyse et de diffusion des actualités et de l’information en général. Les contributions feront évidemment l’objet d’une relecture par un comité éditorial, qui agira en tant que filtre et se chargera de vérifier la conformité des propos tenus avec la politique éditoriale d’Human Village et éventuellement mènera des enquêtes complémentaires en cas de doutes si cela est jugé nécessaire.

Qui sommes-nous ?
Notre objectif, en mettant en ligne Human Village, est d’en faire un lieu de réflexion, un lieu d’élaboration, et de débats sur tous les sujets de société. Nous ne sommes affilés à aucun parti, aucun groupe politique. C’est avec un esprit de recherche, d’information – et les conditions de liberté qu’il implique – que nous entendons étudier ces questions.
Cette réflexion est ouverte à tous ceux qui ressentent le besoin de réfléchir sur le sens de leur action et leur rôle dans la cité. Nous voulons rassembler, à travers cette petite fenêtre ouverte sur la société mais également sur le monde, des personnes venues d’horizons différents, au delà des clivages partisans.
Nous voulons donner la primauté à la rigueur, à la compréhension et à l’échange, en refusant les étiquettes et les jugements sommaires sur les auteurs et les écrits présentés. Nous nous efforcerons de susciter un climat qui n’interdit pas la passion démocratique, les contradictions et les désaccords, mais permets au contraire aux participants de se sentir libres d’exprimer leur point de vue.
Le débat et la confrontation doivent pouvoir se faire librement dans le respect de la position des uns et des autres. Cela ne signifie pas que ces idées, les articles publiés n’ont pas à être discutées, contredits, précisées et enrichies. Les contributions volontaires sont les bienvenues. Nous ne prétendons pas être ouverts à tous les courants d’idées, ni satisfaire indifféremment tous les choix. Nous serons amenés également à prendre position face à l’événement, aux grands choix et orientations politiques qui engagent une conception du vivre-ensemble, en nous efforçons d’éclairer leurs enjeux culturels et sociétaux. Nul ne nous oblige et nul ne nous retient !

Nos orientations
Nous voulons contribuer à développer l’information autrement, encourager l’autonomie de jugement, faire partager le patrimoine culturel, et faire le lien entre les citoyens engagés qui ont le souci de comprendre la société et le monde, et ceux qui se trouvent en situation d’action et de responsabilité dans les différentes sphères d’activité. Nous voulons valoriser le rôle du citoyen-journaliste afin de lui offrir la possibilité de placer certains débats sur le devant de la scène, cela peut autant être les problèmes actuels de la société que l’éclairage des initiatives inspirantes pourvoyeuses de solutions.
Human Village ne travaille pour aucun groupe politique, mais il n’entend pas pour autant satisfaire indifféremment tous les choix.
Par delà les clivages partisans, des questions comme l’emploi, la santé, la protection de l’environnement, la corruption, la démocratie, la justice, la place et le rôle de l’opposition dans le jeu démocratique, le respect des droits de l’homme, l’éducation, l’intégration régionale, la liberté de la presse, ou bien le modèle de développement,… engagent tous les citoyens. On peut être en accord avec telle ou telle position particulière d’un parti, sans pour autant adhérer à l’ensemble de son programme.
Parce que nous déplorons l’absence de débats citoyens sur les grandes questions qui déterminent le présent et l’avenir de notre société, que nous voulons agir. Agir, afin de permettre le dépassement de nos différences et la participation de tous à la construction d’un monde commun, par la confrontation et le débat démocratique basés sur le respect des personnes et le développement des arguments sans tomber dans la diffusion d’informations fausses ou fallacieuses, d’invectives, de rumeurs, de calomnies ou bien encore de contre vérités ! Cela implique la construction de convictions sensées. En ce sens, citoyenneté, culture, formation, accès à l’information et l’appel à la libre expression sont intrinsèquement indissociables. En l’absence d’un seul de ces postulats, l’appel à la libre expression est démagogique.
Avant de vous libérer et de vous laisser (re-)découvrir votre journal, on tenait à vous dire à quel point l’on se réjoui de vivre cette nouvelle année avec vous : on souhaite qu’elle soit celle du bonheur partagé.

Bonne année 2015 à tous, et bonne lecture !

Mahdi A.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Bonne année 2017 !
 
Donner envie d’agir pour une société plus positive, plus juste, plus solidaire…
 
Élection présidentielle : le scénario se précise, mais il faudrait être plus clair
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |