Human Village - information autrement
 
Le peuple semble réclamer un nouveau mandat au président IOG
par Mohamed Ahmed Saleh, novembre 2015 (Human Village 25).
 

A l’occasion de la grande marche de soutien pour un nouveau mandat du président Ismail Omar Guelleh, Human Village est allé à la rencontre de plusieurs manifestants. Les uns et les autres nous ont dit combien ils avaient bonne espérance de voir le président rempiler pour un 4e mandat à la tête du pays. Florilège…

Bogoreh Ali Meidal, entrepreneur-transitaire
« À l’image de mes compatriotes, je suis partisan de la continuité avec le président IOG à la barre. Je pense sincèrement qu’il a fait preuve de talent en faisant décoller notre pays en moins de dix ans. À ce jour, la République de Djibouti avance vers son avenir avec plein d’espérances et de confiance. Les réalisations, les chantiers en cours, les promesses d’un avenir radieux, tout a convaincu le peuple djiboutien pour réclamer la poursuite de son œuvre dans le cadre d’un nouveau mandat. Pour la communauté d’affaire djiboutienne, l’ouverture des marchés, les projets grandioses d’infrastructures ainsi que toute la panoplie des réalisations et des chantiers en cours ont ouvert des opportunités et enclenché une dynamique sans précédent qui tire vers le haut l’économie nationale. L’artisan qui a donné cette nouvelle impulsion doit poursuivre son œuvre et mener à bon port son pays. »

Aboubaker-Pacha Houmed, homme d’affaires
« Je suis heureux et fier aujourd’hui de mes compatriotes qui ont eu le bon sens de manifester leur attachement et leur soutien à la poursuite de l’œuvre démarrée par le président Ismail Omar Guelleh. Tous ensemble, ils sont sortis dire au président qu’il avait le devoir de poursuivre son œuvre salvatrice et son engagement en faveur d’un Djibouti plus rayonnant et plus prospère. Le président Ismail Omar Guelleh est un chef d’État hors pair, c’est un leader visionnaire et un président qui a déjà fait les preuves de son charisme, de son sens élevé dans la gestion des affaires de son pays. Il a démontré son génie et son talent inégalable pour redresser notre pays et le propulser dans une ère de progrès et de développement socioéconomique. Ses innombrables réalisations plaident en faveur de la continuité de son œuvre. Et parmi les nombreux chantiers, nous, la communauté d’affaire, avons tiré le meilleur parti de l’ouverture et la libéralisation de tous les marchés. C’est pourquoi, je pense que le président Guelleh doit entendre son peuple et poursuivre son œuvre pour aller encore au-delà du rêve. On prend toujours le meilleur jœur sur le terrain pour le moment on ne voit que lui ! C’est la raison pour laquelle on remet le compteur à zéro ! Pour moi c’est son premier mandat. »

Mohamed Hassan, entrepreneur
En ce jour mémorable, il me plait de dire combien je suis heureux et fier d’appartenir à la nation djiboutienne qui est sorti exprimer sa fierté et son honneur d’avoir un leader comme le président Ismail Omar Guelleh. Assurément, le Tout Puissant nous a donné le leader qu’il nous fallait. Un président visionnaire, un homme de paix qui a apporté la cohésion, le développement et le progrès social djiboutien des quinze dernières années. Notre pays s’est radicalement transformé grâce aux efforts colossaux déployés par le chef de l’État depuis qu’il est aux affaires. Il est à la source des accomplissements gigantesques qui ont fait rayonner notre pays. Naturellement, le peuple lui a signifié sa reconnaissance, et le réclame a juste titre pour poursuivre l’œuvre entamée un jour béni de mai 1999. Je n’ai aucun doute sur l’aboutissement de l’ensemble des chantiers qu’il a lancé pour le sursaut national se poursuivra et au regard de la manifestation d’aujourd’hui, je peux affirmer que la marche vers le développement se poursuivra avec IOG à la barre »

Arkane Mohamed Kamil, comptable dans une société privée
« Aujourd’hui, ma fierté est à la mesure de l’évènement qui nous réunit sur cette grande place de l’esplanade du palais du peuple. Je suis heureux d’avoir marché et manifesté avec mes frères et sœurs djiboutiens pour soutenir l’appel du peuple en faveur d’un nouveau mandat avec IOG aux rènes du pays. Aujourd’hui, nous pouvons comprendre le sens de la démocratie participative, la mobilisation populaire et la cohésion entre un peuple et son leader. Je suis de la génération qui a découvert le monde avec le président Ismail Omar Guelleh et je n’en suis pas peu fier. Une nation, un peuple et un leader. Chaque peuple a le souverain qu’il mérite, et nous Djiboutiens nous avons été bénis avec un président-bâtisseur, un homme de conviction et d’action qui doit continuer à diriger son pays vers plus de développement, de démocratie et de progrès social. »

Nasser Elmi Fourreh et Abass Omar Chirdon
« L’expression populaire a été suffisamment forte et Claire ce matin. Le président Ismail Omar Guelleh doit poursuivre l’œuvre qu’il a entamé voilà quinze ans aujourd’hui. Il est le seul, le plus qualifié pour mener notre pays vers un horizon encore plus rayonnant et prometteur. Il est le seul personnage dans la sphère politique qui inspire confiance pour diriger son pays et le peuple l’a bien compris. D’où son appel toujours plus pressant afin qu’il s’engage à concourir pour un nouveau mandat. La jeunesse et le peuple tout entier est vent debout pour réclamer à cor et à cris la continuité de la marche forcé vers le développement de notre pays sous le leadership du président IOG. »

Aden Mohamed, jeune citoyen au chômage
« Je suis Djiboutien et, à l’image de mon peuple, je suis derrière mon président Ismail Omar Guelleh que j’appelle à poursuivre son œuvre salvatrice aux commandes de notre pays. Sa politique de développement et de progrès socio-économique a déjà porté ses fruits et fait décoller notre nation vers des jours meilleurs. Je suis confiant et tout à fait assuré que la République de Djibouti est promise à un bel avenir avec IOG à la barre. »

Propos recueillis par Mohamed Ahmed Saleh , photos Hani Khiyari

 
Commentaires
Le peuple semble réclamer un nouveau mandat au président IOG
Le 2 novembre 2015, par Kenedid Ibrahim Houssein.

Il faut commenter l’actualité politique au lieu de se contenter de relayer des réactions creuses et redondante.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
L’UE et la décentralisation à Djibouti
 
« Au nom de tous les miens »
 
Grand Oral du Premier ministre, saison 2
 
Élection présidentielle : le scénario se précise, mais il faudrait être plus clair
 
Cérémonie d’investiture du président de la République
 
L’issue du vote ne faisant aucun doute, pic d’abstention attendu demain
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |