Human Village - information autrement
 
Lancement de la Maison des contes et des écrivains
par Barago, octobre 2020 (Human VIllage 40).
 

L’association Caravane et savoirs du désert, en collaboration avec la Caravane du livre, a lancé hier soir, 3 octobre, la Maison des contes et des écrivains au cœur du centre ville de Djibouti. L’idée d’ouvrir cet espace dédié essentiellement à la promotion de l’écriture et de l’édition revient au doyen de la poésie djiboutienne d’expression française, Chehem Watta, poète nomade et auteur des plusieurs recueils de poèmes et des nouvelles.

Le café littéraire Gafaneh, partenaire du projet de la Maison des contes et des écrivains, a animé la cérémonie de lancement de ce centre en organisant une soirée poétique et une rencontre littéraire. L’invité du soir n’était pas un inconnu du public, mais l’ancien ministre Abdi Elmi Achkir, poète du désert, homme de lettres et passionné de littérature. Son nouveau recueil de poésie, Dans les bras nus du Khamsin, a été présenté au cours de cette première édition du café littéraire Gafaneh de l’année 2020-2021. Après une carrière dans l’administration, Abdi ElmiAchkir a décidé de revenir à ses premiers amours dont la poésie et la littérature.
La critique littéraire était assurée par Chehem Watta, son ami de longue date et lui aussi poète du désert, en compagnie de jeunes poètes et auteurs dont Souhaib et Moussa Kako, membres également du café littéraire Gafaneh.

J’ai pris part avec passion et conviction à cette belle et magnifique soirée en présence d’un large public composé de chercheurs, d’étudiants, de cafetiers et plus généralement d’amoureux de poésie djiboutienne et de littérature orale.
L’engouement, la passion et l’immense désir des jeunes Djiboutiens pour la poésie, et plus généralement pour la littérature djiboutienne, étaient visibles. Le président de l’association Caravane et savoirs du désert, Chehem Mohamed, inspecteur de l’éducation nationale, a expliqué les grands objectifs, les projets réalisés et en projet de cette association qui se prépare à un nouveau départ.
On dit « bravo » à Chehem Mohamed et ses collaborateurs pour cette brillante initiative.

Barago

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Patrimoine : vente de l’ancien siège de la Banque de l’Indochine
 
Le petit monde du journalisme vient de perdre une de ses meilleures plumes
 
Amina Mohamed Ali, meilleure actrice d’Afrique de l’Est
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |