Human Village - information autrement
 
Ismail Omar Guelleh au sommet de l’Union africaine
février 2021 (Human Village 41).
 

Le président de la République, Ismail Omar Guelleh, participe ce samedi 6 février au 34e sommet ordinaire de l’Union africaine qui, en raison du contexte sanitaire mondial marqué par le Coronavirus, se déroule en vidéoconférence.

Le principal point à l’ordre du jour de ce sommet est l’évaluation des retombées économiques et sociales liées, pour l’Afrique, à une plus grande valorisation de ses patrimoines culturels, artistiques et intellectuels.
Mais au regard des réalités sur le terrain, certaines problématiques dont la crise du Covid-19 et les conflits armés, se sont ajoutés à l’ordre du jour de ce sommet.

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a succédé ce matin au chef d’État sud-africain, Cyril Ramaphosa, à la tête de la présidence tournante de l’Union africaine. Le renouvellement des portefeuilles porte également sur les membres de la commission qui fait office de pouvoir exécutif au sein de l’organisation panafricaine.
A ce sujet, la République de Djibouti est, par le biais de Hasna Barkat Daoud, candidate à la vice-présidence de la commission. Juriste de formation dotée d’une grande expérience professionnelle et politique pour avoir notamment exercé dans le passé des fonctions d’avocate, de parlementaire et de ministre, la candidate djiboutienne a un profil hautement privilégié pour être élue au poste de vice-présidente de la Commission.

Outre le renouvellement des membres de la commission, les activités de ce 1er jour du 34e sommet de l’Union africaine ont également porté sur l’appréciation des réformes adoptées dans le cadre du fonctionnement de l’organisation panafricaine. Sur ce point, il a essentiellement été question d’évaluer la capacité des reformes engagées à permettre à l’organisation d’aller vers une autonomie financière et une réactivité optimale face aux défis multiformes portés à l’ordre du jour de ses pays membres.
Il y a lieu de rappeler que ces réformes sont diligentées depuis 2018 par le président rwandais, Paul Kagame, qui a d’ailleurs présenté en début d’après-midi un rapport sur ce thème devant les autres chefs d’État et de gouvernement d’Afrique.

La République de Djibouti, qui est en phase avec l’ensemble des thématiques de ce 34e sommet, fait partie du groupe de nations africaines qui se sont rapidement conformées aux exigences de hausse des budgets alloués à l’organisation en vue de son indépendance financière.
La participation de Djibouti à ce sommet était entre autres marquée par une première intervention d’Ismail Omar Guelleh cet après-midi. Au cours de cette allocution, le chef de l’État a décrit la crise du Covid-19 comme une épreuve qui n’a épargné aucune société, aucun continent du monde. « Jamais l’humanité n’a paru si fragile et si démunie », a-t-il dit en substance rendant un « hommage mérité à Son Excellence Cyril Ramaphosa, président de la République d’Afrique du Sud qui a travaillé inlassablement pour diriger les travaux de notre commission pendant cette période difficile du Covid-19 ».
Le président djiboutien a dédié un autre volet de cette intervention au bien fondé, pour l’Afrique, d’appréhender son développement économique et social à travers une plus grande intégration de son patrimoine culturel, artistique et intellectuel. « Le patrimoine culturel n’est plus simplement un fait identitaire. Il doit plutôt être abordé comme un catalyseur de développement socio-économique qui pourrait renforcer sensiblement les dynamiques de développement sur le continent et accorder à l’Afrique une meilleure place sur la scène internationale » a-t-il affirmé.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Que retenir de la visite d’Ismail Omar Guelleh à Paris ?
 
Ismail Omar Guelleh en visite officielle à Paris
 
Le Soudan sollicite la médiation de Djibouti
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |