Human Village - information autrement
 
Premier jour de Sahle-Work Zewde à Djibouti
par Mahdi A., novembre 2020 (Human Village 40).
 

La présidente de la République démocratique et fédérale d’Éthiopie, Sahle-Work Zewde, a été accueillie ce matin solennellement, pour sa première visite comme chef d’État à Djibouti, sur le perron du palais présidentielle où le tapis rouge avait été déroulé,
Crise du Covid-19 oblige pas de poignée de main entre les deux chefs d’État, mais honneurs militaires, présentation croisée des délégations, réunion de travail et conférence de presse commune.
A cette occasion, Sahle-Work Zewde a fait une déclaration émouvante en français, pleine d’émotions, rappelant son attachement personnel à ce pays où elle a fait ses premières armes de diplomate, comme ambassadrice.

« C’est avec beaucoup d’émotion, vous le comprendrez aisément, que je prends la parole à vos côtés monsieur le président. Je suis ici à Djibouti, comme vous l’avez dit, dans ma deuxième patrie. Je ne suis jamais autant sentie chez moi dans d’autres pays que je le ressens lorsque je suis à Djibouti. J’ai passé presque dix années à Djibouti, les meilleures années de ma vie, les meilleures années de ma formation diplomatique. J’ai toujours dit, en tant que diplomate éthiopienne que les relations entre l’Éthiopie et Djibouti sont fondamentales. […]

Djibouti m’a accueillie, Djibouti m’a formée, Djibouti a montré que l’on pouvait être ambassadeur d’un pays voisin, en tant que femme : parce que je parle de 1993, le début des années 1990, ce n’était pas très évident alors. J’ai vu les progrès d’ailleurs qui ont été réalisés dans ce domaine.
J’ai toujours pensé que nous n’avions pas toujours utilisé tout notre potentiel jusqu’à présent. Il faut des relations multisectorielles. On sait que l’on peut compter sur Djibouti, à tout moment. Votre communiqué, monsieur le président, il y a quelques jours, en dit long. On ne pouvait pas attendre mieux de la part de Djibouti.
Je vous apporte les salutations du Premier ministre Dr Abiy Ahmed, du gouvernement et du peuple éthiopien.
Et je suis d’autant plus honorée d’être ici avec vous, au lendemain de la victoire que nous avons pu avoir avec l’opération que vous connaissez de maintien de l’ordre constitutionnel dans la région du Tigré en Éthiopie. Cette victoire est une victoire pour l’Éthiopie, une victoire pour la région, parce que nous savons combien la région pouvait en être impactée.
Monsieur le président, c’est avec un très grand plaisir, honneur, insigne honneur, que je viens ici comme chef d’État d’Éthiopie : sachez monsieur le président, que si j’en suis là où j’en suis, mes années à Djibouti y ont contribué énormément ».

La présidente de la République démocratique et fédérale d’Éthiopie prononcera demain, lundi 30 novembre, au Parlement un discours devant la représentation nationale réunie pour l’occasion.

Mahdi A.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Situation au Soudan
 
Tensions entre la France et le Mali
 
Résolution du Parlement européen sur l’Éthiopie
 
Big Bang, glasnost et pérestroïka au menu en Éthiopie…
 
Déclaration du 14 juillet d’Abiy Ahmed sur le Tigré
 
Épidémie de chikungunya à Dire Dawa
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |