Human Village - information autrement
 
Éditorial de Human Village n° 10
par Mahdi A., janvier 2010 (Human Village 10).
 

Minutes après minutes, heures après heures, jours après jours, mois après mois, le temps comme un long fleuve tranquille continue à dérouler sans que de grands changements ne viennent bouleverser pour la population somalienne la gestion d’un quotidien précaire, extrêmement délicat, parsemé de son lot de désolations et deuils…La Somalie est un pays encore et toujours à la dérive malgré des succès récents dans la refondation de nouvelles instances politiques, celles-ci disposent enfin d’une large assisse populaire.
Ce préalable était indispensable ! Mais est-ce suffisant ? Il est à craindre que non, puisque la violence fait toujours autant de ravages, que la loi du plus fort continue toujours à primer… La réalité est la suivante, la situation n’est pas stabilisée en Somalie. Cette situation fait craindre que l’espoir, la petite lueur qui vibre encore, malgré tous les malheurs qu’ils subissent, dans le coeur des Somaliens, ne finisse à la longue par s’éteindre à petits feux. Si la situation de désolation et de dénuement de la population somalienne ne trouve pas une réponse appropriée à cette crise hier régionale, aujourd’hui internationale, il est probable que dans sa noyade prévisible alors, la Somalie ne soit pas seule à boire la tasse. La communauté internationale doit se mobiliser davantage pour appuyer le gouvernement du président Cheikh Sharif Cheik Ahmed dans sa lutte acharnée pour rétablir la paix et la concorde sociale sur cette terre de Somalie qui n’a que trop versé de sang ! Agir mais, agir avant de manquer de temps… Il semblerait que le compte à rebours ait déjà commencé son décompte.
La « diplomatie du mouton » ? Pour en saisir tout le sens nous vous invitons à dévorer, d’ailleurs comme nous l’avons fait pour notre part avec un réel plaisir, les travaux remarquables de recherche d’une doctorante à l’Institut Français de Géopolitique de l’Université de Paris 8, Géraldine Pinauldt : Epizooties et géographie du commerce du bétail dans la corne d’Afrique, la guerre des quarantaines dans la région nord-somalie.

Avant que vous tourniez la page suivante permettez-nous chers lecteurs de vous souhaiter à tous nos voeux les plus sincères pour que cette nouvelle année 2010 soit meilleure pour chacun d’entre nous que la précédente…

Bonne lecture !
Mahdi A.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Bonne année 2017 !
 
Donner envie d’agir pour une société plus positive, plus juste, plus solidaire…
 
Élection présidentielle : le scénario se précise, mais il faudrait être plus clair
 
Un pays à la dérive, une population désoeuvrée...
 
En aparté avec… Mohamed Moussa Chehem
 
Les élections somaliennes de septembre 2012
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |