Human Village - information autrement
 
Un ministre chassé : et alors ?
par Cassim Ahmed Dini, janvier 2022 (Human Village 44).
 

Un pays vraiment bizarre, que le nôtre : on le dirait peuplé de zombies qui se croient vivants, de sujets qui se prétendent citoyens. Bref. Il paraît que Pharaon s’est aujourd’hui fendu d’un décret, le premier le second jour de l’année 2022. Au fait, pourquoi dit-on le premier janvier et le deux janvier, au lieu de second janvier ou de un janvier ? Bref. Revenons à nos moutons, au propre comme au figuré.
Donc, il paraît que Pharaon a douloureusement pondu un décret par lequel il chasse un ministre et le remplace illico par un autre, lui-même remplacé par un quidam.
Il paraît, qu’ayant entendu cette terrible information, la nation djiboutienne unanime est saisie d’effroi et veut savoir le pourquoi d’un si cruel châtiment.
Bizarre, wallahi, ça doit être une variante de l’effet badaud : alors qu’il ne vient à l’idée d’aucune citoyenne ni d’aucun citoyen de demander des comptes à des politiciens en activité, ça veut maintenant savoir les raisons qui ont conduit Pharaon l’Unique à une telle extrémité.
Spartacus n’est pas loin, et son insurrection d’esclaves : ça ose demander à l’Omnipotent de justifier cette exécution de droit divin. C’est fou, ça. Mais on va où comme ça : vers le bordel démocratique que conjurait Foccart ? Bref.
Mais, si Pharaon l’Infaillible n’a pas à se justifier, qu’est-ce qui empêche le ci-devant ministre, ce jour congédié, d’expliquer le pourquoi de sa déchéance ? Normalement rien, dans un pays normal avec des citoyens normaux et des politiciens normaux. Bref.
On dirait que nous sommes le seul pays au monde où le personnel politique signe une clause de confidentialité au moment où il est recruté. Et que le congédié n’a plus le droit de parler en public des atroces conditions de travail qui étaient les siennes. Ni des raisons de son licenciement. Ceci explique cela. Bref.
Alors, respectez sa douleur et sa discrétion et dites-lui : clause toujours, tu ne m’intéresses point. Final.

C.A.D.

Texte publié sur Facebook le 2 janvier 2022.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Sous l’humour… l’indignation
 
Théorie du conditionnement social
 
L’illusion du nationalisme arabe
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |