Human Village - information autrement
 
Chehem Watta condamné pour diffamation envers Dileita Mohamed Dileita
par Mahdi A., avril 2021 (Human Village 41).
 

Dileita Mohamed Dileita a obtenu lundi 26 avril la condamnation pour diffamation de l’auteur du livre Allons Camarade Ali Guelleh, Chehem Watta. L’ancien Premier ministre s’estimait mis en cause par plusieurs passages, répartis dans quatre pages du livre, relatifs à la période ministérielle de feu Ali Guelleh, où l’auteur met en scène un personnage politique de premier plan qui ressemble beaucoup à l’ancien Premier ministre.

Le tribunal a tranché entre liberté d’expression et protection de l’honneur. Il a reconnu Chehem Watta coupable des faits de diffamations à l’égard de Dileita Mohamed Dileita. L’auteur a été condamné à un mois de prison avec sursis et à payer 1 franc symbolique de dommage et intérêts. La justice a aussi interdit toute nouvelle édition du roman comportant les passages jugés diffamatoires.

L’avocat du plaignant, Mohamed Abayazid, avait lors des deux audiences dénoncé la diffamation distillée dans ce roman de 207 pages « dans le seul but de porter atteinte à la notoriété d’une personnalité politique ». Il a été entendu par la chambre correctionnelle de première instance, puisque celle-ci a estimé dans son arrêt que l’écrivain Chehem Watta avait porté atteinte à l’honneur de l’ancien Premier ministre.
« Dans son audience du lundi 26 avril 2021, la chambre correctionnelle du tribunal de première instance siégeant en matière de flagrants délits, statuant publiquement et contradictoirement à l’égard des parties, après en avoir délibéré conformément à la loi et en dernier ressort :
 Déclare le prévenu Chehem Mohamed Watta coupable du délit de diffamation,
 En répression et conformément à l’article 425 du code pénal, le condamne à la peine d’emprisonnement assortie d’un sursis d’un mois,
 Reçoit la constitution de partie civile de Dileita Mohamed Dileita et condamne le prévenu à lui payer la somme d’un franc symbolique.
 Met les dépens à la charge du prévenu. »

Dileita Mohamed Dileita a livré son sentiment à Human Village. Il évoque une démarche ignominieuse à son encontre et une atteinte inadmissible à son honneur : « Je suis très heureux de l’arrêt du tribunal. La vérité est rétablie, c’est l’essentiel. Maintenant reste pour moi une énigme. Chehem Watta a sans doute été une des personnes de mon entourage dont j’ai le plus poussé la carrière, ma porte n’a jamais été fermée et j’ai généralement répondu positivement à ses sollicitations. Pour moi ce pavé bête et méchant pour nuire est incompréhensible. Avant cette publication diffamatoire et injurieuse nos relations étaient cordiales, familiales j’oserai même dire, sans aucune animosité. Il me semblait même que nous nous apprécions, et d’ailleurs il n’a jamais manqué de me remercier ni de me rappeler combien il m’était redevable. Comment ne pas tomber de sa chaise à la lecture des propos tenus dans l’ouvrage. Quelle est l’origine d’une telle rancœur aussi longtemps dissimulée ? Je n’ai pas de réponse à cette interrogation. Pour ne rien vous cacher, cette histoire m’a tellement atteint que j’ai tenu personnellement à assister aux deux audiences du tribunal en vue d’examiner les commentaires des deux parties. Pour moi il était avant tout question de dignité. Pour les mêmes raisons j’ai refusé toutes les médiations proposées afin de solutionner le différend en dehors des tribunaux. »

Chehem Watta n’a pas fait savoir s’il saisirait la cour d’appel. Il dispose de dix jours pour le faire le cas échéant.

Mahdi A.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Discours d’Ismail Omar Guelleh à l’ONU
 
Le ministre des Affaires étrangères affirme que le président « va bien »
 
Instructions aux ambassadeurs djiboutiens
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |