Human Village - information autrement
 
Bon résultat de Marine Le Pen au deuxième tour à Djibouti
par Mahdi A., mai 2017 (Human Village 30).
 

Alors que, dans l’Hexagone, les Français se sont largement mobilisés pour faire barrage à l’extrême-droite, à Djibouti Marine Le Pen prend des couleurs et consolide son score du premier tour. Son résultat est à nouveau supérieur à la moyenne nationale avec 43,23% des suffrages exprimés (610 voix). Emmanuel Macron arrive cependant en tête avec 56,76% des voix, soit 801 sur 1411 bulletins exprimés. Sur les 2535 inscrits dans le bureau de vote, 1530 votants se sont présentés (60,3%) ; 18 votes nuls et 101 bulletins blancs ont été trouvés dans l’urne (7,7%) [1].

Le niveau élevé des suffrages exprimés pour le Front national au deuxième tour de cette présidentielle n’est pas une surprise. Djibouti est un bastion du vote Le Pen. Sur les 866 bureaux de vote ouverts pour les Français de l’étranger, Marine Le Pen n’est arrivée en tête du premier tour qu’à Djibouti, où elle avait obtenu 27,21% des suffrages avec 386 voix pour le même nombre d’électeurs. Au second tour, elle n’est en tête qu’en Syrie avec 61% des voix de 15 votants.

Comment expliquer le très bon résultat de Le Pen à Djibouti
On peut supposer que la candidate de la sortie de la France de l’Union européenne a bénéficié d’un excellent report des voix de son nouvel allié, Nicolas Dupont-Aignan, qui avait réalisé 5,94% (84 voix) au premier tour. Mais cela ne saurait tout expliquer ! Il est fort probable que le gros des troupes viennent des personnes qui s’étaient exprimées en faveur de Fillon, arrivé second avec 21,63%, soit 306 voix. Le candidat malheureux du premier tour avait pourtant appelé ses électeurs à faire barrage aux idées destructrices du Front national.
Il apparaît évident que les consignes pour le second tour n’ont pas été écoutées par une partie de ses soutiens, dont notamment ceux proches de la Manif pour tous et du mouvement réactionnaire, ultra-conservateur et anti avortement qu’est Sens commun [2]. Rien de très étonnant puisque ces croisés catholiques avaient refusé d’apporter un soutien au candidat d’En Marche !. « Comment choisir entre le chaos porté par Marine Le Pen et le pourrissement politique d’Emmanuel Macron ? », avait indiqué Christophe Billan, président de Sens commun [3].

Une excellente enquête publiée par le Monde diplomatique [4] montre que « ce sont moins les électeurs qui choisissent leurs représentants que les formations politiques qui sélectionnent leur électorat. Censée rassembler une majorité de citoyens autour de grands thèmes fédérateurs, l’élection consiste surtout pour les partis à additionner des parts du marché démocratique – employés, fonctionnaires, cadres, etc. – en quantité suffisante pour conquérir ou conserver le pouvoir. Bref, à constituer une coalition politiquement majoritaire. Comment les états-majors découpent-ils ces portions et par quels moyens s’emploient-ils à les mobiliser ? En un mot, comment fabriquent-ils un électorat à partir d’une population ? »
Cette enquête nous signale par exemple que les thèmes majeurs du programme de Marine Le Pen visaient à attirer/mobiliser les voix des agriculteurs, des artisans, des petits employés, des ouvriers et des inactifs (chômeurs, étudiants, femmes au foyer). Pari réussi, dans ces catégories d’électeurs Marine Le Pen est en tête au premier tour. Ces éléments confirment l’étude du Cevipof qui révèlait que les fonctionnaires de la catégorie C, les moins diplômés et à la rémunération la plus modeste, voteraient probablement à 27,6% pour la candidate du Front national. Le discours radical sur la lutte contre l’immigration et la mise en œuvre de la préférence nationale fait tabac chez les 1450 militaires français stationnés en République de Djibouti, une catégorie qui voterait à plus de 50% pour l’extrême droite [5].

Enfin, malgré ces cuisines électorales, on peut se demander finalement si ce sont réellement les statistiques, les sondages, les enquêtes d’opinion, qui font la coalition pour remporter la timbale ? Une victoire électorale c’est aussi une alchimie, une posture, un charisme, une réputation… Cette dernière peut être défaite, comme on n’a pu le voir pour le candidat de Les Républicains. On pourrait croire que c’est le Canard enchaîné, qui a fait le match !
François Fillon - avant les révélations stupéfiantes de l’hebdomadaire parisien qui ont entraîné sa mise en examen et celle de son épouse - était supposé avoir devant lui un boulevard pour la présidentielle… C’était sans compter la presse et son rôle de vigie et d’éveilleur de conscience de la société.
A ce propos, Djibouti a célébré la journée mondiale de la presse le 3 mai dernier, en toute discrétion… le pays est classé 172e sur 180 au classement de Reporters sans frontières [6].

Mahdi A.

FranceDjibouti
Emmanuel Macron 64,1% 56,76% 801 voix
Marine Le Pen 33,9% 43,23% 610 voix
Total exprimés 1411
Blancs 5,50% 6,6% 101
Nuls 2,98% 1,1% 18
Total votants 1530
Score de Marine Le Pen au second tour
Jeune Afrique, 9 mai 2017, voir en ligne.

[1Voir les résultats complets sur le site du ministère des affaires étrangères et une analyse du vote des français de l’étranger sur le site du Monde.

[2Au niveau national, environ 22% des électeurs de François Fillon se sont reportés sur Marine Le Pen au second tour.

[3« Sens commun refuse de choisir pour le second tour entre Macron et Le Pen », Libération, 24 avril 2017, voir en ligne.

[4Pierre Rimbert, « Dans les cuisines du marché électoral », Le Monde diplomatique, n° 758, mai 2017.

[5« Le Pen et Fillon toujours en tête des intentions de vote des fonctionnaires », Le Monde, 5 janvier 2017, voir en ligne.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
En aparté avec… Tatsuo Arai
 
L’ONU exhorte à résoudre pacifiquement le différend Djibouti-Érythrée
 
Djibouti dénonce l’occupation de Doumeira par l’Érythrée
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |