Human Village - information autrement
 
Bonne année 2017 !
par Mahdi A., janvier 2017 (Human Village 29).
 

J’aimerais commencer ce premier édito de 2017 par quelques mots pour vous, nos lecteurs, vous souhaiter une bonne année et vous remercier de votre confiance.

Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Nos premiers lecteurs fidèles ont été rejoints par de très nombreux autres : 105 000 visites, plus de 500 000 pages vues en deux ans ! Ces chiffres prouvent que notre contenu intéresse aussi bien à Djibouti que dans le monde (avec plus de cinquante pays). Nous sommes heureux de partager ces chiffres avec vous. Ils nous indiquent aussi que nous avons su trouver dans le pays une place pour une presse indépendante, qui n’est pas influencée ! Enfin, bonne nouvelle Human Village sera prochainement entièrement bilingue, tous les textes seront traduits en anglais. Cette transformation contribuera non seulement à augmenter l’audience mais également à répondre aux attentes formulées par un grand nombre d’entre vous.


Une psychose habite le pays, une sorte de peur
Human Village ne travaille pour aucun parti politique. Nous ne sommes affiliés à aucun parti, aucun groupe, ni aucune coterie ! Pour quelles raisons Human Village a-t-il été créé est une question récurrente : l’envie de répondre « pourquoi toi, tu n’écris pas », est la première idée qui me vient immédiatement à l’esprit ! Il y a tellement de raisons d’écrire… les paroles s’envolent, les écrits restent !
Au sein de la rédaction, nous ambitionnons de venir au secours des citoyens sans voix, des victimes d’injustices, d’enquêter patiemment sur des sujets d’intérêt général, et de veiller au respect de la liberté et de la sécurité de chaque citoyen ou habitant du pays.
Il faut savoir que c’est également très stimulant de savoir que d’autres personnes nous lisent, même à l’autre bout du monde. Cela signifie que ce que nous écrivons n’est pas inintéressant. Nous voulons être commentés, critiqués, apprendre de nos erreurs, partager nos passions, donner notre avis sur ce qui nous touche ou nous intéresse, exposer notre vision du monde, mais également commenter l’actualité… même si souvent on nous dit que « personne te demande ton avis » !
Mais, c’est plus fort que nous, nous revendiquons cette liberté de porter un regard sur notre société, sur les promesses faites à la population par le gouvernement, etc. Au sein de notre rédaction, nous estimons que c’est notre droit de nous exprimer et rien, ni personne, ne pourra nous faire changer d’avis sur ce point. Nous militons pour que cette liberté de parole soit mieux partagée, qu’elle puisse enfin se propager dans notre pays afin d’agir et dénoncer de manière constructive, citoyenne et responsable les dysfonctionnements actuels, sinon rien n’évoluera. Nous devrions tous pouvoir nous exprimer sans crainte pour améliorer la vie de la cité et de ses habitants. Il faut arrêter d’avoir la peur tenaillée au ventre pour un salaire ou des prébendes, ou je ne sais encore quel avantage !

Nous voulons essayer de rééquilibrer l’information
C’est la raison pour laquelle nous allons dans les prochains mois développer, encore plus le journalisme participatif à travers une démarche dorénavant plurimédia. Nous voulons offrir la possibilité à ceux qui sont favorables au gouvernement, mais également ceux qui s’opposent à la politique menée par le pouvoir, de s’exprimer dans nos colonnes. Les échéances électorales - régionales et législatives – nous permettrons notamment de contribuer à offrir une autre grille de lecture. Ce qui nous rassure est d’être accusés d’être à la solde tout autant de l’un que de l’autre, ou d’être de parti pris… de l’autre côté. C’est sans doute que nous sommes au bon endroit, au milieu, et que nous faisons notre travail comme il faut.

Nous voulons que nos lecteurs puissent nous raconter des choses qu’ils ont vécues. C’est la raison pour laquelle nous allons prochainement offrir la possibilité de diffuser des images d’amateurs, tournées avec des webcams ou des téléphones, pour traiter de sujets que nos lecteurs souhaiteraient mettre sous les projecteurs. Il s’agit d’un pas supplémentaire dans notre projet de journalisme participatif. Nous nous sommes rendus compte qu’il n’était pas évident pour un grand nombre d’entre vous de s’exprimer par écrit : aussi nous vous proposerons dans les prochains mois de vous exprimer par vidéo, message voix, photos, images, dessins… et témoigner depuis le terrain, depuis votre village, votre quartier. Nous voulons tout mettre en œuvre afin de faire d’Human Village votre journal !

Bonne année 2017 !

Mahdi A.

Quelques données chiffrées

Visites du site Human Village en 2015
Visites du site Human Village en 2016
Pays d’origine des demandes de page du site Human Village en décembre 2016

Les adresses IP de la base militaire américaine de Djibouti (41.189.240.X à 41.189.255.X) fournissent la grande majorité des demandes comptées comme états-uniennes par le logiciel.

 
Commentaires
Bonntre message Tite année 2017 !
Le 2 janvier 2017, par Kenedid Ibrahim Houssein .

Très bon édito Mahdi enfin une presse libre et indépendante. Il faut persévérer dans cette voie.
Mes salutations amicales.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Lettre d’Ali au gouverneur Mâlik
 
Donner envie d’agir pour une société plus positive, plus juste, plus solidaire…
 
Élection présidentielle : le scénario se précise, mais il faudrait être plus clair
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |