Human Village - information autrement
 
Éditorial de Human Village n° 5
par Mahdi A., mars 2009 (Human Village 5).
 

Ce mois-ci nous célébrons la première année d’existence d’un département phare du secrétariat dÉtat à la Solidarité nationale : la Caisse d’épargne nationale et de crédits, bras armé de la lutte contre la pauvreté. Les premiers résultats sont très prometteurs ! La philosophie de cette finance solidaire et assez simple : elle prête de l’argent aux plus précarisés, non pour leur faire la charité, mais pour les aider à démarrer, à créer leur emploi. Elle écoute leurs idées, les aides à le rendre viable, puis les financent. Depuis, son ouverture c’est plus 100 millions de nos francs qui ont été prêté à des femmes, à des hommes pour les aider à sortir de la pauvreté chronique. Elle prête à l’énergie et au talent, le défi s’est avéré payant, puisqu’à ce jour le taux de remboursement s’élève à 98%.
Chapeau bas donc, et surtout Happy Birthday !

A contre courant des modèles architecturaux de tours de verre, de béton ou d’acier que nous connaissons, il existe des alternatives, comme celle de l’association de la voûte nubienne, souhaite promouvoir pour la réalisation d’un habitat durable : il s’agit d’un procédé architectural emprunté à la Nubie des pharaons. Cette méthode semble représenter aujourd’hui une réponse africaine aux questions de l’immobilier, c’est le pari osé du bon sens et de la simplicité...
Cette technique prend en compte aussi bien les préoccupations économiques, et le confort thermique et acoustique que celles du respect des écosystèmes, et des traditions. Ceux qui souhaiteraient en savoir plus peuvent consulter dans ce numéro un article déjà paru sur ce sujet dans le journal Le Monde en date du 24 janvier 2009 que nous reproduisons dans son intégralité.

Enfin avant que vous tourniez la page suivante, je voudrais vous inviter à lire un article sur la catastrophe écologique en devenir à Ali-Sabieh du Dr Charles Moncousin, un amoureux de la nature et de la république de Djibouti, .
Les données contenues dans cet article ont été transmises officiellement par l’ADR au directeur de l’ONEAD en décembre 2006 ! A ce jour, malheureusement, encore aucune action n’a été entreprise pour résoudre cette situation de plus en plus inquiétante, c’est regrettable. Que de temps perdu ! Mais ne dit-on pas qu’il n’est jamais trot tard pour bien faire ?

Mahdi A.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Lettre d’Ali au gouverneur Mâlik
 
Bonne année 2017 !
 
Donner envie d’agir pour une société plus positive, plus juste, plus solidaire…
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |