Human Village - information autrement
 
Le profil des cas de Covid à Djibouti
par Mahdi A., mai 2021 (Human Village 42).
 

Selon un rapport publié en février 2021 par la commission chargée de la vaccination à Djibouti, au 21 janvier 2021, Djibouti avait effectué 105 425 tests RT-PCR, dont 5916 avaient permis de diagnostiquer des cas positif à la Covid-19 (soit 5,61 %). Durant la même période, 63 décès liés au coronavirus ont été recensés dans les structures hospitalières, sur un total de 195 patients admis en service de soins intensifs ou de réanimation – à l’hôpital Peltier, l’hôpital Cheiko de Balbala, l’hôpital militaire dit Soudanais, et celui d’Arta. L’étude relève que ces décès sont, dans leur grande majorité, liés à des comorbidités, c’est-à-dire des caractéristiques ou pathologies des patients. « Les comorbidités les plus fréquemment retrouvées chez les patients décédés étaient par ordre de fréquence décroissant : l’âge supérieur à 50 ans (55 patients soit 91% des cas décédés avaient plus de 50 ans), le diabète (39,6 % des cas), l’HTA (22,2% des cas), la BPCO (12% des cas) et l’IRC dialysé (10% des cas) ».
Le ministère de la Santé ne semble prendre en compte que les décès recensés dans les établissements hospitaliers de la capitale et d’Arta, qui comptabilise ceux des régions ?

L’enseignement majeur de cette étude est donc que l’impact du Covid-19 sur les patients est lié à deux facteurs principaux : l’âge et le sexe. La victime type de la maladie est un homme âgé de plus de 50 ans, souvent déjà atteint par une pathologie.
Concernant l’âge, l’étude indique en effet que 83% des porteurs de formes sévères de Covid, constatées sur 195 patients, avaient plus de 50 ans et que « dans 74,3% il était retrouvé au moins une comorbidité ». L’âge représente un facteur important de « sur-risque de décès », ce qui « corrobore ce qui est observé dans la littérature médicale », estiment les auteurs de l’étude. Si l’on considérant que l’espérance de vie à Djibouti se situe à 63,2 ans en 2020, cela explique en partie la part relativement forte du nombre de décès dans la tranche d’âge des plus de 50 ans.
Par ailleurs, selon les données recueillies par le ministère de la Santé entre mars 2020 et le 21 janvier 2021, la majorité des victimes du Covid-19 sont des hommes. Ils seraient deux fois plus susceptibles de décéder de la maladie que les femmes, alors qu’ils ne représentent que 49,5% des habitants du pays. À la différence de l’âge et de la comorbidité, cette différence n’est pas expliquée pour l’instant, mais on la constate dans la plupart des pays.

Mahdi A.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Les difficultés de la campagne de vaccination anti-Covid-19
 
Lancement de la campagne de vaccination
 
Première pierre de l’hôpital de la CNSS
 
Situation au 11 septembre
 
Situation au 16 juin
 
Situation au 4 mars et aux frontières
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |