Human Village - information autrement
 
30e Congrès de la Fédération internationale des journalistes
 

Le 30e congrès de la Fédération internationale des journalistes s’est ouvert aujourd’hui 12 juin 2019 à l’hôtel Golden Tulip de Tunis. Plus de 300 délégués venus du monde entier et représentant les syndicats et associations de journalistes participent à cette rencontre, dédiée au journalisme à l’ère du numérique. Le président tunisien Beji Caid Elsebsi a assisté à l’ouverture du congrès.

Dans un discours de bienvenue, le président du Syndicat des journalistes tunisiens, Neji Bourghi, a souhaité la bienvenue aux délégués. « Nos pensées vont à tous les journalistes en prison dans le monde » a-t-il précisé d’abord, avant de se réjouir de l’organisation de ce congrès qui prouve que la liberté de la presse est une réalité en Tunisie. Ensuite, le chef de l’État tunisien a affirmé que la Tunisie est le premier pays arabe engagé dans la protection et la préservation des journalistes. Aussi, a-t-il ajouté, un soutien constant est donné au développement de la profession.

Le président de la Fédération internationale des journalistes, Philip Leruth, a quant à lui rappelé que ce congrès est le premier organisé en Afrique et dans le monde arabe depuis les « printemps arabes ». La FIJ s’est engagé à lutter contre l’impunité des assassins de journalistes, a-t-il martelé, car rien qu’en en 2018 plus de 97 journalistes ont trouvé la mort dans l’exercice de leur métier. C’est pourquoi la FIJ à proposé un projet de résolution aux Nations-unies afin de faire baisser ces statistiques macabres. Le congrès de la FIJ se déroulera durant quatre jours à Tunis. Il se terminera par l’élection d’un nouveau président et d’un nouveau comité directeur pour les trois prochaines années.
Dans l’après-midi midi d’hier, les participants au congrès ont effectué une marche dans les rues de Tunis à la mémoire de tous les journalistes tués dans l’exercice de leur métier de par le monde.

Kenedid Ibrahim Houssein (président du Syndicat de la presse et de l’audio-visuel de Djibouti)

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
En aparté avec… Christophe Guilhou
 
Dévaluation du prix de la vie, déperdition du sens de la mort
 
France, Djibouti, Chine : des stratégies surtout militaires
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |