Human Village - information autrement
 
L’UE appuie des solutions d’assistance sociale
par Ilwad Elmi Mohamed, septembre 2018 (Human Village 34).
 

Ce matin, jeudi 20 septembre, a eu lieu la cérémonie de lancement du projet financé par l’Union européenne pour les solutions pérennes sociales pour les populations les plus vulnérables en République de Djibouti. Cet évènement a réuni, au Palais du Peuple à Djibouti, le ministre de l’Économie et des finances chargé de l’industrie, Ilyas Moussa Dawaleh, la secrétaire d’État aux Affaires sociales, Mouna Osman Aden, l’ambassadeur de l’Union européenne à Djibouti et auprès de l’IGAD, Adam Kulach, et la représentante et directrice du PAM à Djibouti, Mutinta Chimuka.

Le Programme alimentaire mondial des Nations-Unies (PAM) a reçu un don de 6,85 millions d’euros (1 423 000 000 FDJ) de l’Union européenne en juillet 2018. C’est le premier financement que le PAM Djibouti reçoit du fond fiduciaire d’urgence pour l’Afrique en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique. Grace à ce don, le PAM appuiera le Secrétariat d’État aux Affaires sociales pour renforcer le système de sécurité sociale dans le cadre des moyens de subsistance et de la couverture médicale gratuite. Le PAM remercie l’Union européenne (UE) pour son appui aux solutions pérennes sociales pour les populations vulnérables sur le territoire djiboutien.
Concrètement, pendant trois ans, 4 000 ménages issus du registre social qui sont les plus vulnérables sur le territoire djiboutien seront assistés pour sortir de la pauvreté via un renforcement du programme de la couverture sociale, et à un accès facilité aux autres prestations sociales fournies par l’état. Parallèlement à cela, 12 500 individus vulnérables comptant les membres de la population hôte, des réfugiés et des demandeurs d’asile auront également accès aux services de santé de base.

Au cours de la cérémonie, l’ambassadeur de l’UE a félicité le gouvernement de Djibouti pour « ses engagements forts concernant le cadre global d’action pour les réfugiés, ainsi que pour l’importante solidarité que le pays témoigne envers les réfugiés ». Il a ajouté : « Je profite de cette occasion pour féliciter le SEAS et le PAM pour leur partenariat solide et les assurer de notre soutien complet durant la mise en place de cette action ».
Par ailleurs, « ce financement est important pour le PAM, car il va permettre au Secrétariat d’État aux Affaires sociales de renforcer la sécurité sociale dans les cadre des moyens de subsistance et de la couverture médicale gratuite en fournissant des solutions pérennes dans la provision de services sociaux pour les individus les plus vulnérables présents sur le territoire djiboutien », a déclaré la directrice du PAM à Djibouti, Mutinta Chimuka.

La présence de plus de 26 000 réfugiés venus d’Éthiopie et de Somalie depuis plus de vingt ans ainsi qu’un flux migratoire de 120 000 personnes, exerce une pression considérable sur les infrastructures et les services du pays, ainsi que sur les vulnérables djiboutiens qui luttent contre la pauvreté.

Les filets de sécurité sociale représentent également une solution qui contribue à briser le cycle inter générationnel de la pauvreté à Djibouti par le développement du capital humain. Dans cette optique, le plan d’action nationale signé entre le gouvernement, le HCR, le PAM et les autres partenaires vient se greffer au système national, afin d’assurer des opportunités d’intégration socio-économique des réfugiés et demandeurs d’asile dans les programmes nationaux et de bénéficier d’un traitement égal à celui de la population locale.
En qui concerne la couverture sociale, l’action sera localisée dans l’agglomération de Djibouti, tandis que la composante Programme d’assistance sociale et de santé bénéficiera à des individus vulnérables issus aussi bien de milieux urbains que ruraux.

Ilwad Elmi

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Crime insupportable à Ali Sabieh
 
L’UE soutient une réforme de la justice
 
Une lionne échappée du refuge Décan blesse trois personnes
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |