Human Village - information autrement
 
L’Union européenne soutient la société civile djiboutienne
par Ilwad Elmi Mohamed, décembre 2017 (Human Village 31).
 

Ce mardi 19 décembre 2017, à l’Hôtel Acacias, le chef de la section politique, presse et information de la délégation de l’Union européenne à Djibouti, Patrick Geysen, a participé en qualité de chargé d’affaires, à une séance de clôture d’un projet d’assistance technique au profit des organisations de la société civile (OSC) en République de Djibouti. Ce projet d’assistance technique chargé d’appuyer les organisations de la société civile, était financé par l’Union européenne à hauteur de 74 830 euros, soit près de 15,7 millions de francs Djibouti, et avait pour but de soutenir la gestion contractuelle et financière des projets financés par l’Union européenne par les OSC.
Lors de son intervention à la séance de clôture, M. Geysen a déclaré : « Je constate, encore une fois, le fort intérêt de la société civile djiboutienne pour les projets soutenus par l’Union Européenne. » Il a ajouté : « Les organisations de la société civile comme les autorités locales sont essentielles pour bâtir les fondations nécessaires à une large appropriation démocratique des politiques de développement et à une participation citoyenne active », et a rappelé que : « L’amélioration de l’environnement de la société civile, en l’incluant dans les prises de décisions concernant le développement du pays dans tous les domaines, est une priorité pour l’Union Européenne. »

Une des principales actions du projet d’assistance technique a consisté à renforcer les capacités des organisations de la société civile djiboutiennes, pour gérer efficacement les contrats de subventions attribués par l’Union européenne et à améliorer le suivi des actions.
Ainsi, les objectifs spécifiques de cette assistance technique, qui s’est déroulée sur une période de vingt-quatre mois répartie en trois phases et six missions de terrain, étaient de réaliser des formations et des activités de monitorage et de soutien des OSC djiboutiennes, notamment en ce qui concerne :
- la gestion du cycle de projet ;
- l’élaboration des rapports narratifs et techniques ;
- la conception du budget ainsi que l’exécution financière.
Ce projet visait non seulement à renforcer les capacités techniques des OSC mais aussi à soutenir la bonne gouvernance grâce à l’amélioration de l’environnement de la société civile à sa prise en compte comme acteur de développement.

Cet appui technique aux organisations de la société civile djiboutienne est complémentaire des projets du Programme Indicatif National du 11e Fonds européen de développement, notamment les deux secteurs de concentration :
- eau et assainissement liquide et solide ;
- sécurité alimentaire ;
ainsi que des programmes d’appui à la société civile et au développement local et enfin par l’instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH).
Par ailleurs, ce projet d’appui à la société civile s’inscrit dans le cadre d’autres programmes de l’Union européenne d’une valeur de deux millions d’euros, soit près de 420 millions de francs Djibouti, ayant vocation à créer des plateformes de concertation entre les organisations de la société civile et le gouvernement djiboutien.

Ilwad Elmi

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Pose de la première pierre de l’usine de dessalement
 
Renforcement de la gouvernance locale et de la décentralisation
 
Les automobilistes, vaches à lait du gouvernement ?
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |