Human Village - information autrement
 
Peau aimée
par Harbi .O, juin 2017 (Human Village 30).
 

Vin de treille

D’obscures souvenirs en suaves supplices
Troublées souvent par d’amères délices
Trompées parfois par d’affables services
Guettées déjà par d’infâmes sévices
Perdues toujours dans de comptables vices
Bravant les lois du Suprême Calice
Que moquent les joutes d’amants en lice
D’un funeste bonheur d’instants propices

Harbi O.

Vendredi noir

Potron-minet, s’éveille la gaie drôlesse,
Matin, le long des chemins de traverse
Quand l’aube mon âme la caresse,
Câline les malandrins en détresse,
Ainsi fendille ma coulpe par jour d’averse,
La lie de vinaigre sur moi déverse,
La mine défaite d’une antique herse,
Seigneur ! Serait-ce une perverse ?

Harbi O.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Goût de France : le plus grand dîner du monde
 
Les tribulations de Milagra
 
Senteurs de regards
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |