Human Village - information autrement
 
L’Allemagne transmet le commandement aux Pays-Bas
 

Le port de Djibouti a accueilli ce samedi 6 août la traditionnelle cérémonie de passation de commandement de l’opération navale de l’Union européenne, Atalante, à bord du navire allemand Bayern. Le contre-amiral Jan Kaack, qui a dirigé ces derniers mois les opérations navales et aéronavales de lutte anti-piraterie et de soutien à la sécurité maritime, a cédé son commandement au contre-amiral René Luydkx. Cette cérémonie a été présidée par le commandant en chef adjoint d’Atalante, le contre-amiral Cristobal Gonzales-Aller Lacalle, en présence de représentants des autorités djiboutiennes, du corps diplomatique et des forces militaires stationnées à Djibouti.

Cette nouvelle passation de commandement, qui voit la frégate néerlandaise Tromp succéder pour les quatre prochains mois à la frégate allemande Bayern, a été l’occasion pour les responsables de l’opération Atalante et pour l’Union européenne de souligner l’appui constant de la République de Djibouti à Atalante depuis son début en 2009. L’Union européenne a récemment décidé de prolonger de nouveau le mandat d’Atalante au-delà de 2016, même si la victoire remportée contre la piraterie maritime au large des côtes de la Somalie] et dans le golfe d’Aden va permettre d’adapter le dispositif d’Atalante au niveau actuel de menace, tout en lui conservant la capacité de répondre à toute résurgence des actes de piraterie dans la région.

L’opération Atalante se compose de plusieurs navires en mer (en ce moment des navires espagnols, allemands et italiens), ainsi que d’avions de patrouille maritime basés à Djibouti, et d’un détachement armé (en ce moment, il s’agit d’un groupe de soldats mis à disposition par la Serbie), qui protège les navires du Programme alimentaire mondial desservant la Somalie. Alors qu’en 2009 plus de 160 attaques de pirates avaient eu lieu dans la région et près de 50 navires de commerce pris en otage, Atalante a contribué à drastiquement diminuer le nombre des attaques puis à ramener ce chiffre à zéro depuis 2013. L’intervention d’Atalante a permis la condamnation de plus de 140 pirates et le transport de plus d’un million de tonnes de nourriture et d’aide humanitaire à la population somalienne. L’opération Atalante contribue aussi, lors des escales de ses navires dans la région, à l’entrainement des forces locales de sécurité maritime, comme ce fut encore le cas le mois dernier avec les gardes-côtes djiboutiens, dont dix-sept membres reçurent une formation à l’intervention médicale d’urgence et à la lutte anti-incendie.

Teycir Foucras, Simane Omar

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Violences entre Somalis et Oromos en Éthiopie
 
Le Somaliland, un voisin méconnu
 
Le C-Star affrété par Defend Europe ne bat pas pavillon djiboutien
 
En aparté avec… Mohamed Moussa Chehem
 
En aparté avec… Tatsuo Arai
 
Opération Atalante : l’Italie transmet le commandement à l’Allemagne
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |