Human Village - information autrement
 
Opération Atalante : l’Italie transmet le commandement à l’Allemagne
 

Le port international de Djibouti a accueilli ce mercredi la traditionnelle cérémonie de passation de commandement de l’opération Atalante de l’Union européenne, à bord de la frégate italienne Carabiniere. Le contre-amiral italien Stefano Barbieri, qui a dirigé ces derniers mois les opérations navales et aéronavales de lutte anti-piraterie et de soutien à la sécurité maritime, a cédé son commandement au contre-amiral allemand Jan Christian Kaack qui dirigera les opérations depuis la frégate allemande Bayern. Cette cérémonie s’est tenue en présence de représentants du gouvernement djiboutien, du gouvernement allemand, du corps diplomatique et des forces militaires stationnées à Djibouti. Le commandant en chef adjoint de l’opération Atalante, le contre-amiral suédois Jonas Wikström a présidé la cérémonie.

A l’occasion de cette passation de commandement, l’ambassadeur de l’Union européenne à Djibouti, Joseph Silva, a rappelé que « même si aucun navire n’a été piraté au large de la Somalie depuis 2012, grâce à l’action d’Atalante et d’autres opérations similaires, la difficile reconstruction de la Somalie fait que ce risque demeure. Nous devons donc rester vigilants. » Il a ajouté que « l’effort consenti par l’Union européenne depuis de nombreuses années avec l’opération Atalante, avec plusieurs missions de formation et de soutien dans le domaine de la sécurité maritime et avec le financement d’une large part du budget de l’AMISOM, doit progressivement faire place à une plus forte prise en main par les pays de la région de leur sécurité. »

L’opération Atalante se compose de plusieurs navires en mer (en ce moment des navires espagnols, allemands et italiens), ainsi que d’avions de patrouille maritime allemands et italiens basés à Djibouti, et d’un détachement armé qui a depuis 2009 protégé près de quatre cents convois du Programme alimentaire mondial desservant la Somalie, tandis que l’opération Atalante assurait la couverture de cent trente convois de l’Amisom. Depuis son lancement, Atalante a permis la capture de plus de cent cinquante pirates, la plupart ayant ensuite été condamnés et mis en prison. Alors qu’en 2009 plus de cent soixante attaques de pirates avaient eu lieu dans la région et près de cinquante navires de commerce pris en otage, Atalante a contribué à ramener ce chiffre à deux attaques non abouties en 2014 et aucune attaque en 2015.

Le mandat de l’opération Atalante a été prolongé de deux ans fin 2014, jusqu’à la fin de 2016, et élargi à une contribution des forces d’Atalante à l’approche globale de l’Union européenne dans la Corne de l’Afrique. Dans ses récentes conclusions de février 2016 sur la Somalie, le Conseil des ministres de l’Union européenne a annoncé l’intention de l’Union européenne de prolonger jusqu’en décembre 2018 le mandat Atalante, en l’adaptant mais gardant la capacité de renforcer l’opération si la piraterie devait reprendre de l’ampleur.

Christophe Forax / Ilwad Elmi

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
La Somalie vivra !
 
Rencontre sur la coopération UE-Djibouti-IGAD
 
La colère oromo se double d’une crise politique
 
Un navire pétrolier arraisonné au large du Puntland
 
En aparté avec… Mohamed Moussa Chehem
 
L’Allemagne transmet le commandement aux Pays-Bas
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |