Human Village - information autrement
 
Ismail Omar Guelleh à la COP 27 en Égypte
novembre 2022 (Human Village 46).
 

D’après un communiqué de la présidence.

Le président djiboutien va participer à la 27e « Conférence des parties » (COP 27) sur le climat à Sharm-el-Cheikh, au Sinaï égyptien, les 6 et 7 novembre. Il a quitté Djibouti ce dimanche 6 novembre. Cette conférence internationale réunit plus de cent chefs d’État et de gouvernement, des délégations de plus de deux cents pays, des institutions financières, des scientifiques et des représentants des sociétés civiles, autour de la question de la lutte contre le dérèglement climatique et ses effets.

Ces conférences annuelles visent aussi à organiser une solidarité entre les pays de la planète face aux conséquences potentiellement dramatiques du réchauffement de la planète, en particulier par l’instauration de compensations et la mise en œuvre d’une justice financière au profit des nations les plus vulnérables, notamment en Afrique.

La République de Djibouti est concernée par ces questions, et ses politiques publiques sont en phase avec l’ordre du jour de la conférence. La réponse de notre pays à sa sensibilité élevée au changement climatique passe par sa volonté affichée de couvrir entièrementl’ensemble de ses besoins énergétiques par des sources renouvelables et propres d’ici 2025. Djibouti a également mis en œuvre un Observatoire régional pour le climat et la recherche, inauguré le 23 octobre dernier à l’occasion d’une conférence internationale sur la recherche et l’environnement.


D’après un communiqué du 8 novembre.

Le président de la République est rentré à Djibouti ce mardi, après sa participation à la COP 27 et à l’Initiative du Moyen-Orient Vert à Charm el-Sheikh, en Égypte. Ces rencontres, dédiéesau réchauffement de la planète, source de catastrophes naturelles (sécheresses, inondations), fr destructions économiques, de dégradation des écosystèmes, qui causent des flux migratoires, un stress hydrique, l’érosion des sols, la prolifération des maladies… Ces assises ont permis des échanges de visions, de stratégies et d’expériences sur des projets de limitation de l’utilisation des énergies fossiles, principale cause du réchauffement climatique.
Ismail Omar Guelleh a prononcé un discours dans ces deux instances. Devant la COP 27, il a consacré l’essentiel de son propos à l’urgence pour la communauté internationale de souscrire de façon contraignante à un processus de solidarité, notamment financière, au profit des pays africains qui subissent de plein fouet les conséquences du dérèglement climatique. Lors de l’Initiative du Moyen-Orient, il a essentiellement réaffirmé l’engagement de la République de Djibouti envers la coopération régionale dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il estime que cette initiative lancée par l’Arabie saoudite l’année dernière doit constituer un élément important dans la bataille régionale contre le changement climatique.

Le président de la République était accompagné d’une délégation comprenant notamment le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mohamed Abdoulkader Moussa Helem, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mahamoud Ali Youssouf, et l’ambassadeur de la République de Djibouti auprès de la République arabe d’Égypte et représentant permanent auprès de la Ligue des États arabes, Ahmed Ali Barreh.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Rencontre internationale sur les enjeux climatiques à Djibouti
 
Observation de la sous espèce indienne du percnoptère d’Égypte à Djibouti
 
Le sengi somali à Djibouti
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |