Human Village - information autrement
 
Les 20 propositions de la NUPES
mai 2022 (Human Village 45).
 

D’après un communiqué de Chantal Moussa.

Chantal Moussa, franco-libanaise de 33 ans, se présente aux élections législatives pour porter les couleurs de la NUPES et défendre un projet résolument tourné vers le progrès social et humain pour une meilleure représentation des Français·es de l’étranger et la défense de leurs droits d’une part, et vers la bifurcation écologique et une diplomatie de paix d’autre part.

Les Françaises et Français de l’étranger, partie intégrante de la nation française
Française ou Français de l’étranger, ayant quitté la France pour un emploi, pour suivre un·e conjoint·e, à la retraite, binational·e ou vivant avec une personne d’une autre nationalité, autant de parcours d’une grande richesse qui ne doivent pas être pénalisés par l’éloignement géographique. Les Français·es de l’étranger font partie intégrante de la nation française, ils et elles y sont intrinsèquement lié·es et en sont le rayonnement à l’extérieur des frontières. C’est pourquoi il n’est pas juste de les isoler des décisions politiques, de les exclure des droits fondamentaux de chaque citoyen·ne tels que le droit à l’éducation, à la retraite, à la santé, à la représentation, à la protection.

Une diplomatie française pour la paix et la protection de la planète
Désertification en Irak, inondations à Madagascar, imminence de guerres pour l’eau, développement d’un sentiment anti-français, nos concitoyen·ne·s de toute la circonscription sont aux premières loges des effets de notre politique étrangère et environnementale. La majorité NUPES dans laquelle siégera Chantal Moussa engagera les institutions françaises de l’étranger dans la bifurcation écologique, rendra centrale la question de l’eau, promouvra un tribunal environnemental international et défendra une diplomatie centrée sur la paix et la souveraineté des peuples.

Chantal Moussa luttera pour garantir un accès à l’enseignement français et à l’offre culturelle française à l’étranger, qui permettent notamment à nos enfants de garder le lien avec la langue et de venir étudier en France quand ils et elles le souhaitent, sans problème d’incompatibilité de curriculum.
L’intégration de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) à la Sécurité sociale et la suppression du délai de carence de trois mois lors d’un retour en France seront au programme : afin que les Français·es, où qu’ils et elles soient dans le monde ne craignent pas pour leur santé et celle de leurs proches, simplement parce qu’éloigné·es.
Pour la retraite : suppression de la décote qui pénalise trop de concitoyen·nes aujourd’hui dont la carrière à l’étranger sera considérée comme morcelée, ou qui ont dû suivre un·e conjoint·e et laisser leur propre carrière entre parenthèses. Création d’un guichet unique citoyenneté,
Protection sociale et Retraites dédié aux Français·es de l’étranger pour un accès à l’information facilité, transparent, et adapté.
Pour les femmes qui se retrouvent très souvent isolées dans leur vie privée, la candidate proposera un accès facilité à l’IVG et la contraception d’urgence, droit toujours plus menacé aujourd’hui, en formant les personnels des consulats à l’accueil et à l’information.
Chantal Moussa plaidera pour la mise en place d’un fonds de solidarité aux victimes de violences conjugales et parentales, avec accès à des services psychiatriques et de défense des droits si nécessaire.
Du point de vue économie et finances, un soutien véritable et durable sera proposé aux petites entreprises victimes de crises, tandis que la révolution fiscale passera par la mise en place d’un impôt sur le revenu plus juste en 14 tranches, et sur la lutte contre l’évasion fiscale par un impôt
sur les entreprises, basé sur l’activité effectivement réalisée en France et sur les très hauts revenus des particuliers qui résident dans les pays à fiscalité privilégiée.
La candidate NUPES, en plus de mettre fin à la suppression des postes dans les services consulaires, travaillera au renforcement des pouvoirs de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), en lui conférant un caractère délibératif et non plus seulement consultatif.
Dernier axe fort : pour répondre aux inquiétudes qui touchent de plein fouet les Français·es de la 10e circonscription, Chantal Moussa défendra également une diplomatie pour la paix et la protection de la planète.

Programme
Les Françaises et Français de l’étranger, partie intégrante de la nation française

Éducation et culture
✔ Fin du désengagement de l’État et de la privatisation du système de l’enseignement français à l’étranger.
✔ Renforcement du réseau des Instituts français et Alliances françaises.

Couverture sociale
✔ Intégration de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) dans la Sécurité sociale.
✔ Suppression du délai de carence des soins de santé lors du retour/séjour en France.
✔ Accès universel à l’IVG et à la pilule du lendemain.
✔ Création d’un guichet unique Citoyenneté, Protection Sociale, Retraite.
✔ Suppression de la décote et autres dispositifs qui minorent les retraites des Français·es de l’étranger.

Économie et finances
✔ Soutien financier durable et institutionnel aux petites entreprises françaises touchées par les crises pandémiques, environnementales et de sécurité, sous condition de respect des obligations sociales et environnementales.
✔ Justice fiscale par la mise en place de 14 tranches d’imposition plus équitables sur les revenus de source française, et par la fin de l’évasion fiscale grâce à l’impôt sur l’activité des entreprises effectivement réalisée en France et sur les très hauts revenus des particuliers dans les pays à fiscalité privilégiée.

Lutte contre les discriminations
✔ Création d’un fonds de solidarité pour les victimes de violences conjugales et parentales à l’étranger.
✔ Garantie de l’accès des consulats à un·e psychiatre et un·e avocat·e référent·es, français·es de préférence ou francophone du pays d’accueil.

Démocratie et présence de l’État
✔ Dotation d’un caractère délibératif à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE).
✔ Fin de la réduction des postes dans les services consulaires.

Une diplomatie française pour la paix et la protection de la planète
Écologie
✔ Des institutions françaises de l’étranger, actrices de la bifurcation écologique.
✔ La question de l’eau, de sa protection et de son accès pour tous comme enjeu prioritaire de la politique internationale et de coopération de la France.
✔ Soutien de la création d’un tribunal international de justice climatique et environnementale.

Une France indépendante dans un monde en paix
✔ Refus du « choc des civilisations », promotion d’une action internationale au service de la paix, promotion d’une conception universelle et sincère des droits humains.
✔ Construction d’une relation avec l’Afrique basée sur la souveraineté des peuples.
✔ Abrogation de l’augmentation des frais d’inscription décidée par Macron pour les étudiants étrangers.
✔ Subordination de l’exportation des armements aux principes du droit international et aux partenariats politiques définis démocratiquement par la France, création d’une délégation parlementaire dédiée au contrôle des exportations d’armes.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Djibouti classe le FRUD Armé comme « organisation terroriste »
 
Guerre de succession au FRUD ?
 
Action du FRUD armé à Garabtisan
 
Commémoration des 45 ans de l’indépendance
 
Djibouti, la diplomatie de géant d’un petit État
 
L’islam en France
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |