Human Village - information autrement
 
Isman Ibrahim Robleh, titulaire d’un compte au Kenya ?
par Mahdi A., avril 2022 (Human Village 44).
 

Une rumeur s’est propagée comme feux de brousse hier après-midi - lundi 4 avril - sur les réseaux sociaux, à la suite de la diffusion d’une copie d’un relevé bancaire dont le titulaire ne serait autre que le ministre du Budget, Isman Ibrahim Robleh. Le solde du compte serait de 1 350 000 USD, après un dernier versement de 200 000 USD le dimanche 3 avril 2022. L’auteur du tweet à l’origine du « scoop » largement partagé dans les réseaux, ajoute un commentaire selon lequel Isman Ibrahim Robleh « dilapide les fonds du Ministère du Budget juste 3 mois à la tête de ce département. », accusant le ministre de détourner « dans plusieurs comptes bancaires au #Kenya les fonds du Ministère du Budget ».
L’information est étayée par la copie d’un document bancaire. Cette publication amène à s’interroger : comment discerner le vrai du faux ? Comment identifier une manipulation ? Ce document est-il un outil de déstabilisation, voire de désinformation, ou une information fiable ?

Premier constat : au vu des éléments diffusés il est impossible d’en tirer de conclusions probantes. La charge revient à l’accusateur d’apporter la preuve de l’authenticité du document. En effet quelle garantie avons-nous que ce document n’est pas réalisé avec un logiciel comme Photoshop ? Comment évaluer l’intégrité d’une image et détecter une éventuelle manipulation ?
Ce qui est regrettable dans cette histoire, c’est que le mal est fait et la rumeur a rempli son office : la réputation et l’image d’Isman Ibrahim Robleh sont déjà atteints.

Isman Ibrahim Robleh

Cependant, comment les internautes pourraient-ils remettre en question un document largement partagé ? Les Djiboutiens ont-ils la capacité d’analyser la crédibilité de ce qu’ils lisent en ligne ou de détecter une manipulation de documents ? Une fois que le doute s’installe, il est difficile de faire marche arrière. C’est la raison pour laquelle, avant de jeter l’opprobre sur Isman Ibrahim Robleh, il faut s’interroger sur les raisons susceptibles de guider un « lanceur d’alerte ». En effet, on peut se demander si quelques-uns ne souhaiteraient pas faire un remake de l’affaire Cahuzac avec des éléments beaucoup moins tangibles. Qu’en est-il de la vérification croisée des sources, de l’analyse du contexte, du témoignage de témoins, voire de l’intéressé lui-même, bref de l’enquête approfondie ?
Qui se souvient de la manipulation éhontée, à propos de ses mœurs supposées, qui avait entrainé la chute d’Adawa Hassan Ali, alors ministre de l’Éducation et de la formation professionnelle ? Vous êtes nombreux sans doute. Qui se rappelle cependant que cet étrange scandale est retombé comme un soufflé au lendemain de l’éjection du ministre du gouvernement ? C’est pour le moins un exemple éclairant de la puissance des réseaux et de la capacité de certains à en jouer pour manipuler l’opinion publique…

Il ne s’agit pas de chercher à « sauver » le soldat Isman Ibrahim Robleh des accusations colportées, mais d’appeler les lecteurs que nous sommes à la vigilance : à défaut d’être en mesure de repérer le faux du vrai, gardons-nous de nous faire mener par le bout du nez comme des moutons en laissant influencer notre opinion et notre compréhension du réel.
Apprenons à avoir un esprit critique, à nous questionner, à forger nous-même nos opinions sur tout ce que nous entendons dans les médias vidéo, audio, ou presse écrite, y compris Human Village. Il en va de notre liberté de penser et d’agir.

Mahdi A.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Candidature de Chantal Moussa pour les Français de l’étranger
 
Le maire de Djibouti reçu par le président
 
Appel à manifester le 13 mai
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |