Human Village - information autrement
 
Communiqué de la procureure de la République
par Lamisse Mohamed Said, février 2022 (Human Village 44).
 

Suite à la diffusion avérée de certains enregistrements audios produits par des agents véreux, sur les réseaux sociaux, une enquête a aussitôt été diligentée.

Les premières investigations menées ont d’ores et déjà, démontré l’implication de plusieurs personnes, dont notamment le directeur général de la police nationale et un ancien ministre du budget. Toutes les personnes ayant participé de près ou de loin à la ramification seront amenées à être poursuivies.

Compte-tenu de la gravité des faits, une information judiciaire a été ouverte et confiée à un juge d’instruction.

Ce dernier a procédé à la mise en examen de ces individus, certains étant en détention provisoire et d’autres placés sous contrôle judiciaire.

Je profite de cette occasion pour rappeler que, la recherche de la vérité relève de la compétence de l’autorité judiciaire.

De surcroît, toutes informations diffusées à travers les médias, quel qu’ils soient, ne citant pas dans les termes exacts, celles communiquées par les autorités compétentes, sont considérées comme non fondées et mensongères.

Le parquet de Djibouti communiquera ultérieurement sur l’avancement de cette information judiciaire.

Lamisse Mohamed Said, procureure de la République de Djibouti

Communiqué en ligne sur Facebook.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Sécurité du stockage de conteneurs dans les zones franches
 
Il reste moins de cinq ans pour revendiquer la nationalité française
 
Arreh Souleiman Aouled, activiste et blogueur, est en détention
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |