Human Village - information autrement
 
Soutien français à la gouvernance publique
janvier 2021 (Human Village 41).
 

Le 13 janvier, le ministre de l’Économie et des Finances, chargé de l’Industrie Ilyas Moussa Dawaleh, la maire de la ville de Djibouti Fatouma Awaleh Osman, l’ambassadeur de France auprès de la République de Djibouti Arnaud Guillois et le directeur de l’AFD à Djibouti Philippe Collignon, ont signé une convention de financement en faveur de la République de Djibouti destinée à appuyer la décentralisation et la gouvernance publique dans le pays. La signature a eu lieu en présence du secrétaire d’Etat à la décentralisation Hamadou Mohamed Aramis.

Cette subvention, d’un montant de 8 millions d’euros (soit près de 1,8 milliard de francs Djibouti), est le premier financement de l’AFD d’un projet d’appui à la gouvernance publique à Djibouti. De façon cohérente avec les priorités nationales, le projet cible la ville de Djibouti (la mairie et les communes de Balbala, Boulaos et Ras Dika) dans le cadre du processus de décentralisation porté par la République de Djibouti.
La politique de décentralisation du gouvernement bénéficiera ainsi d’appuis coordonnés entre la ville capitale de Djibouti et les régions de l’intérieur. En effet, ce projet s’inscrit dans une logique de synergie avec le programme d’appui à la décentralisation et aux initiatives locales, financé par l’Union européenne à hauteur de 12 millions d’euros et mis en oeuvre par Expertise France.
Au niveau de la ville de Djibouti, le projet financé viendra soutenir la mairie et les communes afin d’améliorer la délivrance des services publics locaux par l’opérationnalisation d’un cadre de gouvernance locale réinventé entre l’État, les collectivités territoriales et les citoyens de la ville de Djibouti. Il visera à :
- renforcer les capacités humaines, financières, organisationnelles et matérielles des collectivités de la ville de Djibouti de façon cohérente avec les évolutions du cadre national relatif à la décentralisation
- développer les capacités d’intervention des collectivités de la ville de Djibouti en matière de
développement urbain
- redynamiser la démocratie locale en favorisant l’émergence d’initiatives locales, dans un cadre de transparence et de redevabilité.
Le projet a ainsi vocation à appuyer l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la gouvernance locale du territoire de la ville de Djibouti dans une démarche inclusive.
Les impacts de ce projet serviront l’ambition que les collectivités de la ville de Djibouti puissent exercer leurs missions dans un nouvel environnement juridique et opérationnel qui sera davantage propice à l’affirmation des principes d’autonomie administrative et financière des collectivités territoriales. La ville aura acquis une expérience significative en matière de développement urbain à travers la mise en oeuvre de micro-projets réalisés en maîtrise d’ouvrage communale. Les compétences techniques et financières des services de la mairie et des communes seront renforcées à la faveur d’un rapprochement des administrations locales vers leurs administrés, via des mécanismes relatifs à la participation citoyenne et au soutien d’initiatives locales (bénéficiant d’une enveloppe de subvention de plus de 87 millions de francs Djibouti).
En parallèle, la France apporte un soutien fort au processus de décentralisation en République de Djibouti, avec le développement de la coopération décentralisée qui se traduit notamment par le projet de coopération entre la région Sud (Provence-Alpes-Côte d’Azur) et Djibouti, ouvrant ainsi de nombreuses perspectives sur les thématiques du développement urbain, de la gestion de l’eau, du développement portuaire et économique, qui ont été évoquées récemment au cours d’une mission virtuelle conjointement organisée avec le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de Djibouti.
La cérémonie de signature de cette convention a été l’occasion de réaffirmer l’engagement des différentes parties prenantes et acteurs de la décentralisation, dans cette démarche collaborative et inclusive portée par le projet au bénéfice des citoyens de la ville de Djibouti.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Discours d’Ismail Omar Guelleh devant le Medef
 
Risque d’insécurité alimentaire aiguë à Djibouti
 
Djibouti maintient ses objectifs de croissance
 
Que retenir de la visite d’Ismail Omar Guelleh à Paris ?
 
Djibouti a arrêté un terroriste français
 
En aparté avec… Christophe Guilhou
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |