Human Village - information autrement
 
Commémoration de l’Aid Al Adha
 

À l’approche de l’Aid Al Adha je souhaite davantage de bien-être, de progrès et de prospérité à tous les Djiboutiens et les Djiboutiennes.
Je prie pour un prompt rétablissement à tous mes compatriotes malades et en
convalescence en souhaitant aussi un rapide accès au circuit économique et financier à ceux en proie aux précarités et à l’isolement.
Nous nous félicitons du succès du combat placé sous le signe de l’unité et
de la solidarité nationale à travers lequel notre pays avait appréhendé le
Covid-19, alors à son apogée. Tout en sachant que le risque de retour
probable de la maladie, dans un proche avenir.
Ne rompez jamais avec le respect des gestes barrières. Ils demeurent
invariablement le meilleur traitement à opposer en amont à la contraction
de cette pathologie redoutable.
Je n’aurai de cesse de garder à l’esprit le dévouement et patriotisme dont
avaient fait montre, au pic de la maladie, nos professionnels de santé et
nos forces armées et de sécurité, que j’exhortes à toujours rester
vigilants, mobilisés et en posture avant-gardistes dans la quête légitime
de notre société à se prémunir des affres du coronavirus.
La poursuite des efforts dédiés au développement socio-économique demeure
toujours la principale priorité de notre Gouvernement vu le nombre
important de jeunes qui ont trouvé de l’emploi au prolongement des
politiques de recadrage professionnel de notre système d’enseignement et de
création, sur fond de financement public, de petites et moyennes
entreprises.

Les tournées récentes effectuées dans l’ensemble de nos régions de
l’intérieur ont été un véritable créneau d’observation pour moi. Elles
m’ont donné la pleine mesure de quantifier l’aptitude élevée dont disposent
nos jeunes des districts pour s’arrimer avec les politiques consenties de
pôles géographiques de développement.
Je forme le souhait d’un accès définitif de notre société aux fruits et
bienfaits de ses efforts entrepris sous le signe de l’unité et de la
cohésion nationale.

Mes chers compatriotes, je suis fier de l’abnégation, courage et talents
avec lesquels les forces vives de notre nation relèvent au quotidien, dans
tous les secteurs d’activités, les défis liés à notre développement.
Nul doute que notre pays réussit avec brio l’équilibre de préserver les
acquis phares de sa souveraineté tout en négociant avec responsabilité,
intélligence et créativité la réalisation de son essor. Mais tous les
progrès réalisés, toutes les ambitions nourries en faveur de notre accès au
développement durable ne doivent pas nous faire perdre de vue les velléités
subversives de ceux qui prônent la division, notamment clanique chez nous.
Nous devons opposer une fin absolue de non recevoir à ceux qui cherchent à
mettre en péril notre unité, stabilité et cohésion. Nous saluons toutefois
la décence de la grande majorité de notre diaspora qui reste solidaire et
fratrenelle avec sa communaté d’origine.

Ceux qui ont fait le choix de quitter le pays avec épouse et enfants n’ont
aucune légitimité à plaider proximité avec certaines franges de notre
société au détriment d’autres. Car nous autres qui avons fait le choix digne de poursuivre notre destinée sur la terre de nos ancêtres connaissons mieux que quiconque comment appréhender ensemble les succès et les échecs, les peines comme les joies.

Ismaïl Omar Guelleh

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Mon avenir politique est loin d’être une priorité pour moi
 
Lanceurs d’alerte en danger
 
Le 5e mandat, un secret de polichinelle…
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |