Human Village - information autrement
 
Ismail Omar Guelleh est joignable sur WhatsApp…
par Mahdi A., juillet 2020 (Human Village 39).
 

Selon un communiqué publié par un conseiller de la présidence, grâce à WhatsApp il « sera dorénavant possible d’échanger et d’adresser directement au président de la République. Vos doléances seront, une fois reçues, traitées en personne ou par les proches collaborateurs du chef de l’État et les réponses vous parviendront dans les meilleurs délais et en fonction de leur importance ». Le chef de l’État, dans la dernière ligne droite de la présidentielle d’avril 2021, tient à se rapprocher de ses administrés. Il s’enquiert de leurs doléances et récriminations, mais aussi de leurs idées pour améliorer le vivre ensemble dans la cité et rapprocher l’action publique des difficultés rencontrées sur le terrain par des personnes qui se sentiraient laissées ou abandonnées.
Cette forme de démocratie directe n’est pas inintéressante, elle permettra à celles et ceux qui auraient quelques difficultés à s’exprimer à l’écrit d’adresser un message vocal à Ismail Omar Guelleh, en supposant que c’est lui qui s’attèlera à la fastidieuse tâche du tri des correspondances. L’autre attrait de cette nouvelle forme de communication, dite de « proximité », c’est d’offrir une possibilité alternative à Facebook pour atteindre la plus haute personnalité de l’État. Elle peut être utilisée pour déverser sa colère face aux injustices ou discriminations, se plaindre du manque d’eau, de l’absence de travail, etc. Il n’est plus nécessaire de faire du bruit, d’étaler sa souffrance publiquement pour défendre sa cause devant le chef de l’État. Les choses peuvent se faire plus discrètement, tout aussi efficacement, loin de ceux qui pourraient utiliser les récriminations diffusées sur les réseaux pour les exploiter en donnant de leur l’écho pour affaiblir le gouvernement et le mettre à l’index. Bref il s’agit d’arrêter de nourrir la bête.
L’idée est bien venue, sera-t-elle efficace ? Lorsque les gens s’expriment à visage découvert, ils tentent de mobiliser sur leur réalité, prendre à témoin la population pour faire pression sur le pouvoir et atteindre leur objectif ; jugeront-ils le nouveau procédé aussi convaincant… Cela dépendra de la rapidité du traitement des premières requêtes et des premiers retours sur la qualité du service rendu.
Que faire maintenant de la Médiature ? Sert-elle encore à quelque chose ? La création d’un compte WhatsApp présidentiel n’est-elle pas une sorte de désaveu pour cette institution qui aurait manqué à ses responsabilités, n’aurait pas su agir énergiquement pour démêler les tracasseries des administrés et jouer son rôle d’interface avec la population ?

On retiendra que le président se met au diapason de la population et investit à son tour les réseaux sociaux pour ne pas laisser l’opposition occuper seule le terrain face à des citoyens souvent désemparés et prêts à se laisser embrigader pour un futur plein de promesses sous le sceau du renouveau…

Mahdi A.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
257 tests ont permis d’identifier 11 malades....
 
Situation au 24 juillet
 
Situation au 23 juillet
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |