Human Village - information autrement
 
Djibouti et le Kenya polémiquent sur la représentation de l’UA au Conseil de sécurité
février 2020 (Human Village 38).
 

Communiqué de presse de la présidence djiboutienne, 13 février 2020.
33e sommet de l’Union africaine (UA) les 9 et 10 février 2020.

Djibouti a contesté les résultats de la procédure du Comité des représentants permanents (COREP) de l’UA en 2019

La République de Djibouti, avec le soutien de nombreux autres pays africains conteste ouvertement et énergiquement la validité du résultat profondément erroné de la procédure du Comité des représentants permanents de l’Union africaine en août 2019. La décision du Conseil exécutif de l’UA de ne pas approuver la recommandation du COREP de l’UA en 2019 rend manifestement illégitime et nulle la recommandation de ce Comité de soutenir la candidature du Kenya pour le Groupe africain comme membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies en 2021-2022.

Conformément à l’article 5 du règlement intérieur de l’Union africaine, le conseil exécutif de l’UA ne peut pas déléguer ses pouvoirs au Comité des représentants permanents. Conformément au paragraphe 3 de l’article 5 de son règlement intérieur, le Conseil exécutif de l’UA, par le biais du paragraphe 6 de sa décision EXCL/De.1067 (XXXV), a chargé le Comité des représentants permanents de statuer sur la candidature de Djibouti et du Kenya tout en conservant le pouvoir de prendre la décision finale sur cette question. Le COREP doit faire un rapport au Conseil exécutif avec des recommandations sur l’exécution de la mission que celui-ci lui a confiée. Selon l’article 26 (Décisions) du règlement intérieur du COREP, ses décisions restent des recommandations jusqu’à leur adoption par le Conseil exécutif. Le COREP n’a pas le pouvoir de prendre des décisions finales.

Lors du 33e sommet de l’Union africaine, Djibouti a contesté avec conviction et succès la recommandation du COREP, citant les nombreuses violations de règles et procédures et faisant valoir que Djibouti doit être le seul candidat du groupe africain et de l’Union africaine pour le siège non permanent au CSNU en 2021-2022 sur la base des règles claires et des précédents de longue date du groupe africain et de l’UA pour sélectionner un candidat. L’Union africaine et le groupe africain ont élaboré un ensemble de principes et de règles consacrés par une longue tradition et codifiés dans les Lignes directrices pour les candidatures aux organes, comités et institutions spécialisées de l’Organisation des Nations unies du groupe africain et le règlement intérieur du Comité ministériel de l’UA sur les candidatures dans le système international, de l’Union africaine, qui fournissent des critères objectifs pour la sélection au siège du groupe africain au Conseil de sécurité des Nations unies.

Compte-tenu de ce qui précède, et par respect pour l’égalité souveraine des États et les règles et procédures régissant les candidatures au Conseil de sécurité et aux autres organes des Nations unies, en particulier les principes de rotation et de fréquence, Djibouti invite respectueusement tous les États membres à soutenir sa candidature au Conseil de sécurité pour la période 2021-2022.

Communiqué du ministère kenyan des Affaires étrangères

Republic of Kenya
Ministry of Foreign Affairs
Press Release MFA.UN 15/13A VolII
Issued in Nairobi, 14th February, 2020

The Ministry of Foreign Affairs of the Republic of Kenya refers to the press release by the Presidency of the Republic of Djibouti dated 13th February, 2020 on the subject of 33rd African Union Summit.
Kenya has remained restrained, choosing to run a dignified campaign that upholds African Values and which focuses on the contribution we intend to make towards creating a just and peaceful world. We have consciously observed the long established standards of the International Community and the United Nations that require parties to uphold the rich tradition of decorum and certitude in campaigns for posts within United Nations bodies and other international orzanisations.
Sadly, however, we are compelled to address a persistent and dishonourable campaign that has sought to misrepresent the facts. The facts are :
1. On 21 st Auzust, 2019, the African Union made a final determination to endorse Kenya as Africa’s candidate for the post of non-permanent member at the United Nations Security Council for the 2021-2022 term.
2. Contrary to the false impression that was being created prior to the 33rd Ordinary Session of the African Union Assembly, this endorsement was final and not subject to review. Indeed, the 33rd Ordinary Session of the African Union Assembly received and adopted decision EXCL/1216(XXXVI)A on the Implementation of Decisions which unequivocally affirmed the decision to endorse Kenya.
3. While attempts were made to have the recent Executive Council in Addis Ababa “reconsider this matter” ; these efforts found no traction among African Union Member States and were flatly rejected to the extent that Djibouti failed to raise the issue at the Assembly of Heads of State and Government.
4. The African Union has explicitly communicated to all United Nations Member States the decision to endorse Kenya as Africa’s candidate for the post of non-permanent member at the United Nations Security Council for the 2021-2022. The African Union, further affirmed this decision by sharing a Legal Opinion that elaborated in great detail the open and transparent process leading to Kenya’s endorsement. Indeed, all decisions of the African Union on this matter have consistently and uniformly reiterated the fact that Kenya is Africa’s endorsed candidate. These decisions are final and hereby attached.

Kenya considers this matter no longer solely about a candidature but about the values and principles we have all chosen to abide by. Kenya therefore distances itself from any campaign that brings dishonor and disrepute to the African Union and any of its Member States.
The African Union’s endorsement of Kenya’s candidature is a solemn responsibility entrusted to Kenya ; to carry the hopes and aspirations of Africa and to make a difference. It is a responsibility for which Kenya is well prepared and a duty that Kenya embraces with a deep sense of purpose.
Kenya has consistently been a dependable partner, a respectable and truthful interlocutor and a safe pair of hands for all. It is these long held attributes that shall continue to inform our campaign and our tenu at the Security Council.

We seek your support. Support Africa : Vote Kenya.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Djibouti et la France : un partenariat stratégique fait pour durer
 
Message du Premier ministre du Canada
 
Diplomatie et élection du Kenya au conseil de sécurité
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |