Human Village - information autrement
 
Une usine sidérurgique au PK13
 

Lundi 22 mars, le président Ismaïl Omar Guelleh a posé la première pierre d’un nouveau projet de logement sociaux et du complexe industriel « Djibouti Steel Factory ». Ces dernières semaines, les cérémonies se succèdent entre inaugurations, poses de premières pierres ou visites de chantiers…

Au PK13, le président a d’abord visité un site où 540 logements sociaux sont en construction. Il a suivi les explications de la secrétaire d’État au Logement, Mme Amina Abdi, qui a fait un tour d’horizon de ce programme de logements sociaux en phase d’achèvement sur un site au nord de PK12. Les logements sont constitués d’appartements de type F2, F3 et F4 construits sur un emplacement particulièrement agréable et ventilé avec une vue sur le golfe de Tadjourah. Ce programme est une réponse aux difficultés d’accès à un logement décent que rencontrent les habitants. Plus de 2500 autres logements sociaux, pour lesquels le financement est d’ores et déjà acquis, seront implantés à proximité de cette cité. Visiblement admiratif du travail effectué, le président a félicité les entreprises prestataires pour leur travail rapide et soigné.
Le président s’est ensuite rendu sur le site qui va accueillir des logements sociaux financés dans le cadre du Programme d’investissement national (PIN), où il a procédé à la pose de la première pierre. La première phase de ce programme de construction des logements sociaux est financée par le Koweït et la seconde, qui sera lancée prochainement, est financée par l’Arabie saoudite sous forme de dons. Ces logements sont constitués d’appartements de type F3 et F4. Le président a donc fièrement posé la première pierre de ces ambitieux programmes implantés le long de la route de Doraleh, à l’ouest de PK12.
La journée du président s’est achevée au PK 13 où il a procédé à la pose de la première pierre du complexe industriel de Djibouti Steel Factory. Le ministère de l’économie et des finances et les opérateurs de l’usine ont organisé une cérémonie pour marquer le lancement de cet important projet industriel. L’ensemble des membres du gouvernement, le corps diplomatique, les opérateurs privés et une foule nombreuse ont assisté à la cérémonie.
S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’économie et des finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, a souligné le « rôle de l’industrialisation dans l’élimination de la pauvreté […] car l’industrie crée des emplois, accroît les revenus, valorise la chaîne de valeur, augmente la valeur des produits agricoles, favorise de progrès technologique, ouvre des perspectives économiques aux femmes et génère des revenus qui permettent aux gouvernements de réduire et d’éliminer la pauvreté ». Il par ailleurs ajouté que la transformation des ressources minérales, halieutiques et agricoles de l’Afrique en général et de Djibouti en particulier permettra d’obtenir des produits de valeur plus élevée et favorisera l’intégration du continent dans l’économie régionale et mondiale.« Notre défi collectif, a-t-il ajouté, est d’aider Djibouti à renforcer ses capacités, car l’industrialisation aidera notre pays à augmenter sa part de production et diversifier son économie », ce qui lui permettra d’être plus présent dans l’économie mondiale. Dans ce contexte, le ministre a rappelé l’accélération de la création du premier espace du parc industriel de Djibouti « Free Trade Zone ».
Djibouti Steel Factory est un projet porté par un investissement direct étranger du groupe Al Nasser Holding Group, connu pour son sérieux et son professionnalisme. Cet investissement constitue un atout important en termes de création d’emplois et d’amélioration de la compétitivité de Djibouti. Il devrait permettre de baisser le coût de la construction dans notre pays. Le directeur général de Djibouti Steel Factory, M. Abdulla Nasser, estime que son entreprise va contribuer au développement de Djibouti. Le chef de l’État a déclaré que cette initiative et tant d’autres ont pour objectif d’accélérer le développement et la croissance en République de Djibouti. Il a affirmé, par ailleurs, que l’installation du groupe Al Nasser Holding ouvre de nouvelles perspectives dans de nombreux domaines et particulièrement dans la création d’emploi et le commerce.

Mohamed Ahmed Saleh


Discours du président Ismaïl Omar Guelleh

Permettez-moi, tout d’abord, de féliciter, au nom du gouvernement et du peuple de Djibouti, les entreprises industrielles Al Nasser pour son désir d’établir une usine de fabrication d’acier. Ce projet sera certainement d’une grande importance, car il constitue un point de repère parmi nos infrastructures économiques.La réalisation d’un tel projet industriel remplira la demande croissante de matériaux de construction dans le pays. Une demande qui est entraînée par une forte tendance de l’investissement direct étranger, ainsi qu’un besoin local de plus en plus croissant.
La promotion de l’industrie des produits locaux, y compris les matériaux de construction dont le pays a besoin est un atout à développer fortement. Cette valorisation des ressources utiles va nous permettre d’établir un tissu industriel important qui répond aux besoins du marché national en BTP.La diversification de notre économie nous a amenés à changer notre façon de penser et d’embrasser de nouveaux secteurs. Le développement industriel est l’un d’entre eux. En facilitant et en permettant la mise en œuvre des grappes industrielles locales, le gouvernement est déterminé à encourager tous les investissements qui permettront de créer une croissance économique soutenue et inclusive.
Pour ces raisons, nous avons travaillé fermement pour éliminer tous les goulots d’étranglement qui entravent notre secteur des capacités de production. L’énergie utilisée pouvait constituer un obstacle à la croissance industrielle et manufacturière, mais grâce à d’énormes investissements, en particulier dans les infrastructures d’énergie verte, ont été en mesure d’offrir aujourd’hui l’électricité abordable et sécurisé pour l’expansion industrielle.Le soutien à un cadre législatif et d’incitation ont également été offerts aux activités productives.
Parmi les avantages de la production de l’acier à Djibouti, une fois opérationnels, est qu’il permettra de réduire le prix à la consommation, car il ne sera plus importé, mais produit localement, « Made in Djibouti ». Je voudrais insister ici sur la création d’emplois significative dans cette industrie, pour certains d’entre eux de personnel hautement qualifié. Je suis sûr, cela va également ajouter une couche importante de l’expertise industrielle de notre main-d’œuvre.
L’usine de fabrication d’acier dont nous sommes témoins ici aujourd’hui donnera une forte impulsion au développement global de la République de Djibouti. Il ne fait aucun doute, le pays possède un fort potentiel industriel. Le développement des industries de transformation est un créneau important pour l’expansion des usines de fabrication.

 
Commentaires
Une usine sidérurgique au PK13
Le 16 avril 2016, par Sam.

mais grâce à d’énormes investissements, en particulier dans les infrastructures d’énergie verte, ont été en mesure d’offrir aujourd’hui l’électricité abordable et sécurisé pour l’expansion industrielle.
Il serait intéressant d’en savoir plus sur la source de cette énergie verte. Excusez mon sarcasme.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Révolutionner la société avec trois mots… le pari de la Poste !
 
L’usine de dessalement d’eau de mer… éléphant blanc ou fin du stress hydrique à Djibouti ?
 
Entreprenariat des jeunes : panacée ou illusion ?
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |